News Billard Français

 

Billard Français - 3 Bandes - Colonnes de Bert (NED)

14 minutes de Dani à la loupe

Publié par le 22 février 2016

14 minutes de Dani à la loupe

Kozoom

Nul besoin de rappeler le niveau exceptionnel de Dani Sanchez. Lui le sait. Mais depuis deux décennies maintenant, il avait l’image du « modeste » parmi le gratin des meilleurs mondiaux. Est-ce le gentil garçon, aimé de tous, qui joue bien mais finit toujours deuxième à l’instar d’un Poulidor ? Certainement pas. Certes, Dani est un gars sympa mais aussi un winner aux nerfs d’acier.

Trois fois Champion du monde (1998, 2005 et 2010), Joueur de l’Année en 2004, 2005 et 2006, vainqueur de la World Cup de Guri avec le record du monde de la moyenne générale à 2,739 (égalité avec Blomdahl), vainqueur du circuit des World Cups 2015 et numéro 2 mondial.

Parfois, il est utile de rappeler le nombre de succès de l’Espagnol car il ne fait pas les grands titres de l’actualité aussi souvent que Blomdahl, Caudron ou Jaspers. Il est le meilleur joueur du monde à ne jamais être cité le meilleur joueur du monde…

Sanchez a aussi remporté huit World Cups et dix-huit titres nationaux. Le dernier en date a été ponctué du record de série en Espagne avec 23 et du record de la moyenne générale et, c’est une chance, cette vidéo est disponible grâce au lien ci-dessous :

 

Série de 23 de Sanchez

 

Dani jouait Carrion en huitième de finale et la série débute avec un coup relativement facile :

1) Le 3 Bandes à gauche de la blanche était aussi une option mais regardez le parcours que fait la blanche et vous comprendrez pourquoi Dani choisit le 5 Bandes.

2) Immanquable en jouant 4 ou 5 Bandes bien sûr pour ouvrir le jeu ensuite.

3) Certains auraient joué le tour classique sur la blanche mais avec un risque de contre. Dani a confiance sur les tiers de billard. Si vous vous entrainez dessus, essayez de garder la bille numéro 2 loin du coin au lieu de l’y placer.

4) Dani, ici, joue juste le point sans se soucier de la position suivante. Plus souvent que vous ne le pensez, c’est la chose à faire mais cette fois-ci, il obtient une position exécrable et doit faire face à un cauchemar pour réussir le 5ème point.

5) Précision chirurgicale pour effectuer la touche de ce renversé. C’est même surprenant vu la force du coup et je l’ai essayé ensuite chez moi. Cela ne vous surprendra pas, Dani avait raison : le coup est plus facile comme ça.

6) Un 4 Bandes nature.

7) Un 3 Bandes classique. Regardez ce beau placement de rouge, c’était évidemment intentionnel.

8) Plein et beaucoup d’effet pour garder de la vitesse sur votre bille. Ce coup doit être dans votre répertoire si vous êtes sérieux dans votre apprentissage du 3 Bandes.

9) Visez au plus près du coin pour tourner. C’est incroyable la longueur que l’on peut générer si on est vraiment sur le double zéro.

10) Combien d’entre vous auraient joué à gauche de la rouge, grande petite grande (GPG) au lieu de petite grande grande (PGG) ? Ce choix peut être difficile à prendre et quelques centimètres, ici, peuvent faire la différence. Je me suis trompé sur ce point tout comme au 20ème d’ailleurs.

                                        

11) Le plus beau coup de cette série à mon avis. Ils sont si compliqués à juger, le moindre soupçon d’effet ou une vitesse inadéquate seraient fatals. Dani le joue à merveille.

12) Il joue GPGP plutôt que GPG. Encore un coup sur lequel vous devez essayer d’acquérir plus de maîtrise. Jouer le 3 Bandes aurait doublé la bille 2 dans la largeur la rapprochant de la blanche et donc aurait favorisé un risque de contre.

13) Celui-ci est à ranger dans la rubrique « Les enfants ! Ne faites pas ça chez vous ! ». Vous devez trouver l’angle parfait sur la blanche et avoir un sacré coup de queue. En plus, il vous faudra un peu de chance pour éviter le contre. Je l’ai placé chez moi et l’ai manqué à six reprises.

14) Vous méritiez bien un GPG facile après ce coup.

15) Cela devient-il plus naturel avec ce chevalet sur la bande ? Par-dessous la bande, un très bon coup. Un conseil : On touche souvent trop plein que trop fin sur ce type de point.

16) Sanchez n’aime pas l’accordéon GGG sur la rouge et il décide donc de tourner en évitant le contre par la finesse de blanche. Ca fonctionne plutôt pas mal.

17) Un autre contre bien évité et un peu de chance sur la position qui en découle.

18) Retenez ce point, dans l’idéal, il aurait préféré ne pas coller la rouge à la grande bande. Si vous observez Blomdahl jouer ce coup, juste après l’impact, vous le verrez regarder la bille numéro 2 et pas sa bille.

19) Un petit peu plus d’attention ici car Dani réalise qu’il en est à 19 et il a devant lui un coup délicat qu’il joue débouclé en portant une attention soutenue à sa quantité de bille.

20) Sanchez savait-il qu’il ne lui restait plus qu’une seconde pour donner le coup ? J’ai été surpris qu’il joue GPG au lieu de PGG mais quand on voit le parcours ensuite, c’est parfait. A cette distance, pas évident de bien juger. Encore un grand coup.

                                        

21) Joué avec du rétro pour raccourcir le parcours et grossir l’arrivée. On ne le dira jamais assez, quand on doute, optez pour ce côté-là.

22) Difficile à dire d’après la vidéo si Sanchez aurait pu manquer ce coup dans le trou de la rouge. S’il y avait eu ce danger alors c’est bien joué.

23) Un doublé de bande facile même s’il fallait prendre le coin le plus tard possible.

24) Un GPG pas simple avec un contre à éviter et une longueur exacte à trouver. Je pense qu’il est plus sain de dire que nous sommes navrés qu’il ait manqué !

(traduit de la version anglaise de Bert van Manen)

Retour à la liste de news

Mes commentaires

Publiez le premier commentaire

Publiez un nouveau commentaire

Identifiez-vous ou inscrivez vous pour laisser un message

Forgot your password?

Vous n'avez pas encore de compte ?

Inscrivez-vous maintenant gratuitement pour publier un commentaire, ajouter votre photo, participer aux forums et recevoir notre newsletter.

Obtenez votre Pass Premium pour un accès total aux rubriques Live, vidéos et technique.

Rejoindre Kozoom