News Billard Français

 

Billard Français - 3 Bandes - Championnat du Monde - Randers (DEN)

Black Friday : les joueurs offrent le spectacle

Publié par le 30 novembre 2019

Black Friday : les joueurs offrent le spectacle

© Kozoom Studio
Torbjörn Blomdahl hurlant de joie après ce match historique contre Eddy Merckx : 8 à 7 en prolongation !

Une avant-dernière journée de World Cup ou de championnat du monde est souvent très riche en émotions avec un total de 12 matchs comparée à une dernière journée qui n’en comprend que 3. Un record non-officiel est tombé hier à l’occasion de la rencontre Dion Nelin/Jae-Ho Cho qui se solde par un match nul en 11 reprises, le record de la meilleure série effectuée en championnat du monde est menacé avec des séries de 18, 17, 16 cette semaine à Randers… rappelons que Sameh Sidhom en 2015 et Tonny Carlsen en 2018 en sont les détenteurs avec 19.

 

Aujourd’hui vendredi 29 novembre 2019, de superbes duels étaient attendus avec les affiches des huitièmes de finale suivants, la première séance concernant les 4 premiers matchs listés ci-dessous a tout simplement été incroyable avec 3 matchs nuls :

 

Eddy Merckx (51 ans) contre Torbjörn Blomdahl (57 ans) : MATCH OF THE DAY

Un choc entre multiples champions du monde. Avantage au Suédois sur les confrontations directes avec 37 à 22 sur les 59 matchs référencés sur Kozoom depuis 2002. Une série de 11 à la 7ème permet au Suédois de virer en tête à la pause 20 à 13 en 8 reprises. Deux séries de 7 de Merckx le font revenir dans le match 33/35 en 18 puis prendre la tête 37/36 en 20. Les 40 points sont atteints par Merckx à la 22ème, Blomdahl égalise sur 2. Le Belge attaque la prolongation tambour battant et marque un très bon 7, la mission du Suédois apparait alors bien compliquée… Mais l’immense joueur qu’est Torbjörn Blomdahl ne s’en laisse pas conter et fait mieux que Merckx en marquant 8, la joie du Suédois est indescriptible, il peut laisser éclater sa joie comme s’il avait remporté le titre, quelle tension dans ce match !!

 

Torbjörn Blomdahl : "C'est tellement génial d'être de retour dans le dernier carré d'un championnat du monde surtout sous les yeux de mon père Lennart. J'avais déjà le sentiment d'être au mieux à Blankenberge et à Veghel mais ici, tout se passe comme sur des roulettes... J'ai eu de la chance contre Cenet, c'est incroyable de marquer deux fois 8 en prolongation et de pouvoir ainsi tomber dans les bras de mon père (80 ans). Ce sera assurément mon plus grand fan samedi."

 

Lennart et Torbjörn Blomdahl ont été Champions du monde par équipe à Viersen en 1991 et 1997.

 

                              

 

Martin Horn (48 ans) contre Dion Nelin (43 ans) :

Sur leurs 17 duels et depuis 2005, l’Allemand mène 11 à 6 mais Nelin pourra compter sur son public pour trouver la motivation nécessaire… ou pas. Ici encore, quel spectacle ! Martin Horn mène 26 à 18 en 13 puis 32 à 22 en 18 et l’Allemand boucle la partie sur 5 à la 26ème laissant le dernier Danois encore en course à 38. Nelin ne tremble pas et aligne les deux points manquants. Contre toute attente, Horn manque le point d’entrée sur la prolongation, Dion Nelin tourne alors comme un lion en cage avant de jouer la reprise et là encore, aucune hésitation, le Danois marque le point salvateur devant un public en liesse…

 

                              

 

Nikos Polychronopoulos (51 ans) contre Nguyen Quoc Nguyen (37 ans) :

2 à 1 depuis 2012 sur leurs 3 confrontations en faveur du Grec. Les deux joueurs ne se lâchent pas d’une semelle et en fin de partie, le Grec marque 8 puis 4 à la 27ème reprise laissant le Vietnamien à 33. Nikos Polychronopoulos rejoint le stade des quarts de finale.

 

                              

 

Sameh Sidhom (32 ans) contre Roland Forthomme (49 ans) :

4 à 2 pour Roland Forthomme sur les 6 matchs entre ces deux joueurs depuis 2005. Sameh Sidhom prend l’initiative en marquant 6-3-5-1-3 en début de partie pour mener 18 à 11 puis 29 à 15 en 12 reprises. Avec 9-2-2-2, le Belge revient à 30/33 en 17 et les deux hommes se retrouvent à 38 partout en 20. L’Egyptien marque 2, le Belge égalise… Sur la prolongation, Sidhom ne se désunit pas et marque 4, Roland Forthomme marque un point dans le temps additionnel et il n’y a plus de Belge en course à Randers. Sameh Sidhom est en quart de finale.

 

                              

 

Puis en deuxième séance, c’est la chute des ex-champions du monde avec Marco Zanetti, Dani Sanchez et Dick Jaspers au tapis… Ils étaient six en huitièmes de finale à avoir déjà remporté le Graal et deux rencontres opposaient deux ex-champions du monde, il en reste deux en course ce qui était le minimum possible.

 

Dick Jaspers (54 ans) contre Semih Sayginer (55 ans) :

Sur 30 matchs entre ces deux Champions du monde, le Néerlandais mène 18 à 12 et ils en sont à 3 partout depuis 2017. Dick Jaspers part 16/0 en 4 mais Semih Sayginer marque ensuite 6-5-0-10 pour repasser devant 21 à 20 en 8. Et avec 13 points marqués sur les 13 dernières reprises du match, le Néerlandais perd définitivement son titre acquis l’an dernier face à un redoutable Turc 40 à 29 en 20 reprises.

 

                              

 

Wan-Young Choï (36 ans) contre Tran Quyet Chien (35 ans) :

2 à 1 pour le Vietnamien sur les deux dernières années. A la 12ème, les deux joueurs sont à 19 partout puis le Vietnamien laisse sur place le dernier Coréen encore en course pour le titre : score 40 à 29 en 22 reprises.

 

                              

 

Dani Sanchez (45 ans) contre Nguyen Duc Anh Chien (36 ans) :

Aucune rencontre référencées entre ces deux joueurs, l’arrivée sur le circuit du Vietnamien étant récente. L’Espagnol et le Vietnamien restent ensemble jusqu’à la série de 13 de Nguyen D.A.C qui porte la marque à 29 à 17 en 14 reprises. Sanchez, peut-être affecté par les problèmes de santé de son père et surtout par une blessure ligamentaire à l'épaule qui l'empêche de jouer certaines positions (traitement en prévision dans un premier temps et chirurgie éventuelle ensuite nécessitant une absence du circuit de 5 mois), ne pourra refaire surface malgré la série de 8 sur la reprise égalisatrice et c’est l’Asiatique qui s’impose en 31 reprises 40 à 36.

 

                              

 

Marco Zanetti (57 ans) contre Tayfun Tasdemir (44 ans) :

13 à 7 pour le Turc sur 20 matchs disputés depuis 2003, qui aurait pu y songer ? Les statistiques donneront raison au joueur turc… Les deux hommes sont ensemble 25 à 26 en 17 reprises puis Tasdemir enchaine 5-5-1-3 pour disposer de Marco Zanetti 40 à 27 en 21 reprises.

 

                              

 

En quart de finale, il ne restait donc que 2 Asiatiques tous deux Vietnamiens, 5 joueurs de la CEB dont deux Turcs et un Africain Sameh Sidhom.

 

Le premier qualifié pour le dernier carré est suédois, il s’agit donc du plus capé des joueurs présents à Randers, Torbjörn Blomdahl. Le Suédois, opposé à Dion Nelin, c’était la rencontre atypique du championnat pour la simple raison qu’ils s’étaient tous les deux qualifiés à l’issue de deux matchs nuls aux tours précédents. Torbjörn Blomdahl avait successivement battu en prolongation Lütfi Cenet et Eddy Merckx, Dion Nelin s’était sorti des griffes de Jae-Ho Cho et Martin Horn. Il n’y a pas eu vraiment de match entre les deux Scandinaves tant Blomdahl a dominé les débats : 7-0-13 pour commencer puis plusieurs petites séries constantes permettent à TB de rejoindre le dernier carré en dernière journée, tout cela en 17 reprises sur le score de 40 à 19. Au revoir Dion Nelin et quel spectacle offert à son public sur ces quatre journées…

 

                              

 

La demi-surprise de ce championnat est égyptienne. Sameh Sidhom (deux fois quart de finaliste en 2012 et 2015) enchaine sa cinquième victoire d’affilée en disposant d’un Nikos Polychronopoulos déficient sur ce match : 22 à 5 en 9 reprises, 37 à 14 en 20 reprises puis 40 à 27 en 28 au final. Sameh Sidhom est en demi-finale pour la première fois de sa carrière et jouera demain Torbjörn Blomdahl.

 

                              

 

Les deux derniers quarts offraient une rencontre Turquie/Vietnam avec d'un côté Semih Sayginer contre Tran Quyet Chien et de l'autre Tayfun Tasdemir contre Nguyen Duc Anh Chien.

 

Semih Sayginer, comme contre Dick Jaspers, est rapidement mené 10/0 en 3/2 reprises par Tran Quyet Chien et le Turc appliqué s’emploie à revenir peu à peu. Une première série de 8 à la 8ème récompense ses efforts : 18 partout. Une deuxième à la 11ème suivie de 4-4 et voilà Sayginer à 36 en 13 reprises tandis que le Vietnamien reste dans son sillage à la faveur d’une série de 9 : 36/30. Tran remonte à 36/37 en 15 reprises et le Turc termine à la 17ème sur une série de 3 : 40 à 37 en 17. Semih Sayginer est en demi-finale.

 

                               

 

                               

 

Et comme pour équilibrer ces deux nations fortes du 3 Bandes mondial, Nguyen Duc Anh Chien remet les pendules à l’heure entre le Vietnam et la Turquie en s’offrant une victoire sur Tayfun Tasdemir : 20 à 11 en 13, 29 à 14 en 17, 36 à 25 en 24 et sur une ultime série de 4, Nguyen D.A.C brise les espoirs de Tasdemir en s’imposant 40 à 33 en 26 reprises. L’outsider de ce dernier carré est vietnamien, il est 26ème mondial et se nomme Nguyen D.A.C.

 

                               

 

                               

 

Ils sont donc quatre à pouvoir décrocher le titre de Champion du monde 2019. Torbjörn Blomdahl (MG 1,989) est le plus expérimenté et jouera Sameh Sidhom (MG 1,515), l’Egypte n’ayant plus remporté cette compétition depuis Edmond Soussa en 1929 à Bruxelles.

 

Semih Sayginer (MG 1,980), Champion 2003, aura également la faveur des pronostics face au talentueux Vietnamien Nguyen Duc Anh Chien (MG 1,535), l’Asiatique ayant opéré une entrée fracassante dans le paysage du 3 Bandes mondial (69ème mondial un an plus tôt, 26ème mondial aujourd’hui et minimum dans le Top 20 après Randers). Et ce serait une première pour le Vietnam !!!

 

12h : Blomdahl contre Sidhom

14h : Sayginer contre Nguyen D.A.C

 

Finale à 17h

Retour à la liste de news

Mes commentaires

Adib (DQ)
Adib (DQ)
32 ans
Sameh Sidhom, 32 ans

Message 1/2 - Publié à 30 novembre 2019 09:26

Jeremie
Jeremie
Merci
En effet, merci Adib !

Publié à 30 novembre 2019 11:47

François Pouilhe
François Pouilhe
Excellent titre
Tout est dit. C'était la fête pour tous les spectateurs

Message 2/2 - Publié à 30 novembre 2019 19:01

Publiez un nouveau commentaire

Identifiez-vous ou inscrivez vous pour laisser un message

Forgot your password?

Vous n'avez pas encore de compte ?

Inscrivez-vous maintenant gratuitement pour publier un commentaire, ajouter votre photo, participer aux forums et recevoir notre newsletter.

Obtenez votre Pass Premium pour un accès total aux rubriques Live, vidéos et technique.

Rejoindre Kozoom