News Billard Français

 

Billard Français - 3 Bandes - Play offs - Sluiskil (NED)

Doublé coupe/championnat pour Dallinga/Frans Bevers

Publié par le 26 mai 2013

Doublé coupe/championnat pour Dallinga/Frans Bevers

© Harry van Nijlen/Kozoom
La joie des nouveaux champions des Pays-Bas avec Jan Kikken au centre

Le plus heureux des hommes ce soir, celui qui a le plus crié après la victoire de son équipe Dallinga/Frans Bevers face à TOVV.nl/MCR, était bel et bien Jan Kikken, l’entraîneur des nouveaux champions des Pays-Bas.

Frédéric Caudron, quant à lui, a célébré ce succès de manière beaucoup moins exubérante, de façon plus contenue. Ce n’était, pour lui, qu’un moment important de la saison et le numéro 1 de Dallinga s’est exprimé ainsi : « Néanmoins, je considère que c’est du beau boulot et cela me satisfait. » après sa victoire convaincante et son match nul face au champion du monde en titre Eddy Merckx.

Jean-Paul de Bruijn, l’autre grand artisan de ce succès lors de cette double confrontation en finale des play offs, a retenu ses larmes durant la cérémonie protocolaire avec des sentiments partagés puisque son père s’est éteint des suites d’une longue maladie quelques jours avant ce titre. Il dira : « Mon père tenait absolument à ce que je joue cette finale, aucun doute à ce sujet. »

Tout comme vendredi soir à Vlaardingen où il avait été un élément clé de la victoire de son équipe, de Bruijn a été étincelant ce dimanche sortant une série décisive de 16 alors qu’il était mené 34 à 33 par Dave Christiani scellant ainsi pratiquement le sort de cette finale.

Glenn Hofman avait, lui, le sourire jusqu’aux oreilles en battant deux fois consécutivement le français Richard Bitalis méconnaissable ces derniers temps, qui plus est grâce à des séries réalisées au bon moment et de superbes moyennes particulières.

Hofman : « c’est une saison étrange pour moi, je n’ai pas joué aussi bien que j’aurais dû le faire mais j’ai sorti les bons matchs au bon moment. »

Rappelons qu’Hofman avait battu le champion d’Europe en titre Filippos Kasidokostas à Brandenburg et qu’il s’était classé troisième des championnats d’Europe au mois d’avril dernier.

Eddy Leppens a connu une belle saison mais aura été un peu en-dessous durant ces play offs. Frans van Kuyk s’est imposé à deux reprises contre le Belge, la première fois assez aisément et la seconde plus difficilement. Leppens qualifiera même son premier match de finale comme étant le pire de sa saison.

Après le succès 6/2 de Dallinga au match aller, l’affaire était mal engagée pour TOVV et lors de la seconde confrontation, le titre était acquis aux hommes de Jan Kikken dès la fin de la première séance avec les victoires des numéros 3 et 4 de l’équipe. Dès lors, les deux dernières rencontres, entre Merckx et Caudron puis entre van Kuyk et Leppens, se sont jouées sans réel enjeu même si l’on sait qu’entre des champions de cette classe, aucun point n’est lâché et seule la victoire compte.

Mais ils savent aussi faire plaisir à leur public comme témoignage de leur gratitude et Caudron et Merckx se neutraliseront 50 partout en 20 reprises tandis que van Kuyk et Leppens clôtureront cette belle journée par 50 à 44 en 24 reprises offrant ainsi un très beau spectacle à l’assistance.

Pour la petite histoire, c’est Merckx qui terminera le premier avec une série de 8 et Caudron égalisera sur 6.

Le match retour se finit donc par une victoire de Dallinga 5 à 3 (2,086 de moyenne d'équipe pour Dallinga sur ce match retour ce qui est exceptionnel contre 1,720 à TOVV) soit 11 à 5 sur l’ensemble des deux rencontres.

Meerten Dallinga, manager de l’équipe, n’a pas manqué de féliciter ses joueurs tout comme l’avait fait Jan Kikken en n’oubliant pas de mentionner le cinquième homme de sa formation, le Belge Peter de Backer, joueur de classe mondiale lui aussi.

Alors le nouveau champion va-t-il se lancer dans la campagne européenne la saison prochaine ?

Malheureusement non pour les Pays-Bas puisque Frédéric Caudron est déjà engagé avec l’équipe d’Agipi, huit fois championne d’Europe consécutives et meilleure équipe au monde.

Mais quand on observe les yeux et l’émotion qui se dégage de l’encadrement de cette équipe, on se dit que Dallinga et Kikken n’ont peut-être pas dit leur dernier mot car ce titre cache certainement une volonté secrète d’aller plus loin avec cette équipe sur la scène internationale.

 

Retour à la liste de news

Mes commentaires

Publiez le premier commentaire

Publiez un nouveau commentaire

Identifiez-vous ou inscrivez vous pour laisser un message

Forgot your password?

Vous n'avez pas encore de compte ?

Inscrivez-vous maintenant gratuitement pour publier un commentaire, ajouter votre photo, participer aux forums et recevoir notre newsletter.

Obtenez votre Pass Premium pour un accès total aux rubriques Live, vidéos et technique.

Rejoindre Kozoom