News Billard Français

 

Billard Français - 3 Bandes - PBA Tour Panasonic Open - Seoul (KOR)

Filippos Kasidokostas au rendez-vous

Publié par le 8 juin 2019

Filippos Kasidokostas au rendez-vous

© PBA Tour
Filippos Kasidokostas premier vainqueur d'un tournoi PBA

Lancé en grandes pompes à Seoul le 3 juin 2019, le premier tournoi du circuit PBA baptisé Panasonic Open vient de s’achever par la victoire de Filippos Kasidokostas (36 ans). Le joueur grec, ancien Champion du monde 2009 et Champion d’Europe, s’impose lors d’une finale extrêmement disputée face au Coréen Min-Gu Kang (38 ans) sur le score de 4 sets à 3 : 15/8, 3/15, 15/7, 7/15, 12/15, 15/8 et 11/9 dans la dernière manche.

 

                              

 

Kasidokostas a ainsi franchi tous les obstacles menant à la victoire finale, soit deux épreuves de Survival puis 5 matchs en KO direct, pour empocher la dotation maximale s’élevant à 100.000.000 wons coréens équivalent à 75.000 euros (-22% de taxes locales). Quel belle revanche sur le sort pour le phénomène grec lui qui souffrait de problèmes physiques en jouant de la main droite… Trois ans plus tôt, il décidait de changer de main, devenait gaucher et opérait un retour sur le circuit après de longs mois d’absence comme il l’expliquait face caméra à l’issue de sa victoire : « J’ai dû changer de main en raison de tremblements incontrôlables et continuels et cela n’a pas été facile. Mais j’adore ce sport et je n’avais d’autre chois de passer par là pour continuer à jouer au plus haut niveau. »

 

                              


Peu de temps après ce changement radical, Kasidokostas atteignait une finale de World Cup en novembre 2018 à Seoul lui permettant notamment de pointer aujourd’hui à la 22ème place mondiale. Nouvellement équipé de lunettes de vue, le voici de nouveau au sommet après son titre de Champion du monde 2009, ses trois finales de championnat du monde en 2003, 2004 et 2013 et ses trois titres de Champion du monde junior : « Je suis très heureux de cette victoire en tournoi PBA, le programme et la formule de jeu me plaisent beaucoup, le challenge aussi et le niveau de jeu est très élevé. »

Min-Gu Kang, surprenant finaliste et relativement peu connu, avait atteint les huitièmes de finale lors de la World Cup coréenne de Cheongwu en 2017 épinglant notamment Dong Koong Kang en seizième et cédant ensuite face à Lütfi Cenet au stade suivant. Il empoche 25.000 euros (-22% de taxes locales).

 

                              

 

Les perdants des quarts de finale sont Savas Bulut battu par Piedrabuena en 5 sets, Kim Jae-Guen battu par Min-Gu Kang en 3 sets, Birol Uymaz et Gyeong-Seop Jung battu par Kasidokostas.

 

Le tournoi PBA avait débuté avec 128 participants dont 15 joueurs européens ainsi que l’Américain Pedro Piedrabuena et le Colombien Robinson Morales. Quelques innovations ont été entreprises afin d’apporter une singularité à ce nouveau circuit tels que le retour aux sets (15 points puis 11 points sur la manche décisive), point de départ différent du point d’entrée traditionnel et carambolage en bande-avant comptant double, ce dernier point gonflant de manière significative les moyennes générales et ne permettant pas de comparer les performances en PBA aux performances en compétitions UMB puisqu’il faudrait déduire le nombre de points joués en bande-avant pour retrouver les moyennes traditionnelles…

 

Le système de dotation est bien plus élitiste que celui que nous connaissons puisque l’essentiel est destiné aux plus forts d’un tournoi. Cette répartition délibérément élitiste permet au vainqueur d’empocher 75.000 euros, au deuxième 25.000 euros, aux demi-finalistes 7.500 euros et aux quarts de finalistes 3.750 euros. Les perdants des huitièmes perçoivent 1.875 euros, ceux des seizièmes 1.125 euros, les vaincus du deuxième Survival 750 euros et les perdants du premier Survival repartent bredouilles. Les points de ranking correspondent aux sommes en wons coréens.

 

Parmi les joueurs non-coréens, ceux qui n’ont rien gagné sont Glenn Hofman, Javier Palazon, Ahn Vu Duong, Pedro Gonzales, Pierre Soumagne, Allan Schröder, Kostas Papakonstantinou, Eddy Leppens, Tonny Carlsen et Jean-Paul de Bruijn.

 

Le Coréen Sung-Uk Oh s’est illustré en battant en huitième de finale le favori Frédéric Caudron puis en quart de finale le Turc Birol Uymaz. Il cède en demi-finale contre le futur vainqueur 5/15, 13/15, 3/15.

 

                              

 

Pedro Piedrabuena s’incline dans l’autre demi-finale contre Min-Gu Kang 15/13, 7/15, 8/15, 15/6, 8/11.

 

Le tournoi féminin de la LPBA est remporté par Gap-Sun Kim 5/11, 11/8, 5/11, 11/1, 9/3 aux dépens de Se-Yeon Kim en finale. Elle remporte 15.000.000 wons coréens soit l’équivalent de 11.250 euros (-22% de taxes locales).

 

                              

 

                              

 

Le deuxième tournoi (dotation équivalente) est prévu du 21 au 26 juillet 2019.

Retour à la liste de news

Mes commentaires

Publiez le premier commentaire

Publiez un nouveau commentaire

Identifiez-vous ou inscrivez vous pour laisser un message

Forgot your password?

Vous n'avez pas encore de compte ?

Inscrivez-vous maintenant gratuitement pour publier un commentaire, ajouter votre photo, participer aux forums et recevoir notre newsletter.

Obtenez votre Pass Premium pour un accès total aux rubriques Live, vidéos et technique.

Rejoindre Kozoom