News Billard Français

 

Billard Français - 3 Bandes - Finale Coupe d'Europe Clubs - Porto (POR)

Les Turcs remportent la Coupe

Publié par le 10 juin 2018

Les Turcs remportent la Coupe

© Kozoom
Le quatuor turc du FBN Tekstil : G.Salman, C.Capak, M-N.Coklu, T.Tasdemir de gauche à droite

L’équipe turque du FBN Tekstil BSK s’empare de la Coupe d’Europe des clubs à Porto en battant en finale l’équipe néerlandaise de SIS Schoonmaak sur le score de 4 à 2 et un match arrêté entre Glenn Hofman et Tayfun Tasdemir (38 à 29 pour Hofman).

 

Semblable à l’équipe du Gaziantepspor de 2016, Champion d’Europe, à l’exception de Frédéric Caudron remplacé par Gokhan Salman, un trio reste identique avec Tayfun Tasdemir, Murat Naci Coklu et Can Capak. L’intérêt de cette finale inédite était de voir évoluer deux formations 100% composées de joueurs nationaux et il faut reconnaitre que le potentiel turc fait merveille en Europe. 

 

C’est Can Capak qui met ses coéquipiers en confiance en créant un écart énorme décisif en cas de match nul. Le Turc pulvérise Raimond Burgman, invaincu jusque là après 7 rencontres dont un match remporté en 24 reprises contre Can Capak en poule. Capak prend sa revanche sur le score de 40 à 13 en 15 reprises soit 2,667 pour le talentueux joueur turc. Puis Murat Naci Coklu inflige une belle défaite à Jean van Erp (6 victoires et 1 défaite contre Coklu en poule avant la finale) 40 à 20 en 21 reprises. Jeffrey Jorissen réalise un beau match pour redonner espoir aux siens contre Gokhan Salman 40 à 32 en 22 mais l’écart aux points n’est plus rattrapable pour les Néerlandais et le match entre Glenn Hofman et Tayfun Tasdemir est stoppé. Les Turcs viennent de jouer à 1,807 contre 1,423 pour SIS.

 

Mais la principale difficulté qu’ils aient eu à affronter résidait peut-être dans la demi-finale les opposant aux tenants du titre du FC Porto. Ce n’est qu’au terme du dernier point du dernier match individuel que la décision s’est faite. Le choc entre Dani Sanchez et Tayfun Tasdemir était somptueux avec 23 points en 3 reprises (série 16) pour Tasdemir contre 6 à Sanchez. Mais l’Espagnol nous gratifie ensuite de séries à répétition lui permettant de reprendre l’avantage à 34/31. Au finish, Tasdemir s’impose sur la plus petite des marges 40 à 39 en 16 reprises. Sur une autre table, Dick Jaspers balaie Murat Naci Coklu en 14 reprises sur le score de 40 à 21 tandis que Can Capak, très en avance face à Rui Manuel Costa, ne s’impose finalement que de 8 points sur la marque de 40 à 33 en 24. Reste alors le match des numéros 4 entre Joao Ferreira et Gokhan Salman : les deux hommes ne se lâchent pas d’une semelle tout au long du match et le Portugais boucle ses 40 points en 34 reprises laissant le Turc à … 39. La reprise égalisatrice décidera alors du finaliste. Si Salman réussit le point d’entrée, les Turcs sont qualifiés sinon ce sera le FC Porto en avance à la moyenne. Sans trembler, Salman réussit le point d’engagement et propulse son équipe en finale au désespoir des spectateurs présents. Porto réalise plus de 1,700 sur cette rencontre contre 1,600 aux Turcs mais le score est de 5 à 3 en faveur de FBN Texstil.

 

                           

 

                                 Joao Ferreira en arrière-plan et Gokhan Salman à la table

 

Dans l’autre demi-finale, Gröndal, impérial jusque-là, fléchit à 1,256 de moyenne d’équipe contre 1,466 pour SIS Schoonmaak. Raimond Burgman donne le ton et remporte son match contre Brian Knudsen 40 à 25 en 16. Dion Nelin rétablit la parité en battant Glenn Hofman 40 à 37 en 24 et Jean van Erp apporte la victoire à son équipe en dominant Jacop Sorensen 40 à 24 en 26. La partie entre Tonny Carlsen et Jeffrey Jorissen n’aura plus d’intérêt quant au résultat final mais le Danois s’impose néanmoins 40 à 34 en 37.

 

Côté français, La Baule n’a rien pu faire en qualification contre Gröndal et ses 2,191 de moyenne d’équipe. Concernant les deux joueurs français, Jérémy Bury et Mikaël Devogelaere obtiennent tous deux une victoire sur trois matchs et 1,467 pour Bury et 1,020 pour Devogelaere.

Laxou en revanche a passé les qualifications pour se retrouver dans le Final 8 avec Pierre Soumagne et Eric Kremer-Leclaire à 66% de victoires sur trois matchs et 1,295 pour Soumagne et 0,899 pour Kremer-Leclaire. Ensuite, le niveau était plus élevé et les deux joueurs français n’ont pas gagné le moindre match sur les trois joués. Dommage car Martin Horn est invaincu sur la compétition avec six victoires sur six et Jef Philipoom obtient près de 60% de victoires.

 

 

Résultats complets


Retour à la liste de news

Mes commentaires

Publiez le premier commentaire

Publiez un nouveau commentaire

Identifiez-vous ou inscrivez vous pour laisser un message

Forgot your password?

Vous n'avez pas encore de compte ?

Inscrivez-vous maintenant gratuitement pour publier un commentaire, ajouter votre photo, participer aux forums et recevoir notre newsletter.

Obtenez votre Pass Premium pour un accès total aux rubriques Live, vidéos et technique.

Rejoindre Kozoom