News Billard Français

 

Billard Français - 3 Bandes - Infos UMB - Caïro (EGY)

Mr Farouk Barki : réponses au conflit UMB/KBF

Publié par le 29 juin 2018

Mr Farouk Barki : réponses au conflit UMB/KBF

© Kozoom Studio
Le Président de l'UMB Mr Farouk Barki interviewé au sujet du conflit entre l'UMB et la Corée du Sud

L’Union Mondiale de Billard (UMB) et la Fédération Coréenne de Billard (KBF) à la tête de l’un des plus grand pays du 3 Bandes au monde sont en conflit depuis plusieurs mois. Cette opposition a déjà pour conséquence la suppression au calendrier international de plusieurs événements majeurs ainsi que la suspension et des pénalités diverses infligées à ses joueurs coréens. Les Coréens veulent un "statut à part" dans l’organisation des compétitions sur leur sol, la fédération mondiale tient aux règles édictées. La World Cup de Porto du 2 au 8 juillet et le premier tournoi 3CC de Seoul la semaine suivante approchent.

 

Le Président de l’UMB, Mr Farouk Barki, à l’aube de ces deux événements, donne des signes d’ouverture dans un conflit qui semble s'orienter vers une impasse. Ce désaccord met les joueurs sous pression et menace le calendrier 2018 qui surfait sur la vague des nouvelles dotations et des nouvelles opportunités pour tous les meilleurs joueurs mondiaux. Mr Barki a tenté à maintes reprises de négocier avec les dirigeants coréens afin de parvenir à un accord rapide. Ces tentatives sont restées vaines jusqu’à maintenant.

 

Les principales questions que l’on se pose :


- Quelle est la raison de ce conflit, pourquoi les deux parties s’opposent-elles ?

- Quelle est la menace sur les joueurs ?

- Qu'est-ce qui pourrait débloquer la situation ?

 

Le journaliste de Kozoom Frits Bakker s’est entretenu avec le Président Barki sur la situation actuelle.


 

Frits Bakker : Comment expliquer les tensions actuelles au moment même où les dotations ont atteint un niveau jamais observé auparavant, où le calendrier de l’UMB n’a jamais été aussi bien rempli et qu’en dépit de cette période florissante, des conflits éclatent entre l’UMB et la fédération coréenne ?

 

Mr Farouk Barki : Cela n’est pas vrai, à mon avis les efforts de l’UMB pour le développement du billard au niveau mondial depuis les deux dernières années sont énormément appréciées des fédérations et des organisateurs. La preuve, pour la première fois dans l’histoire du billard, le calendrier est plein à 90% jusqu’en 2022.

 

 

FB : Le problème se situe entre l’UMB et la KBF. Quel en est la cause et de quoi s’agit-il exactement ?

 

Mr Barki : Le conflit concerne les nouvelles règles sportives publiées sur le site de l’UMB le 20 décembre 2017. Bien que toutes ces nouvelles mesures aient été adoptées à l’unanimité par le comité de l’UMB à Hurghada le 7 décembre 2017, Mr Nam, Président de la KBF, était présent et avait voté Oui. Quelques semaines après, il a complètement changé d’avis et l’UMB a été surprise de voir que la KBF n’était plus d’accord avec ces nouvelles mesures. Toutes les décisions de l’UMB suivent la constitution de l’UMB et les droits de l’UMB.

 

 

FB : Pour bien comprendre, quelles sont les règles rejetées par la KBF ?

 

Mr Barki : Contrairement à la rumeur et à la mauvaise information évoquée dans les médias coréens et dans les réseaux sociaux depuis plusieurs semaines, et que je ne blâme aucunement d’être une source d’erreur puisqu’en provenance de fausses informations de la KBF, l’UMB n’a strictement pris aucune mesure pénalisant les droits déjà garantis à la KBF l’an dernier concernant les compétitions se déroulant sur son sol en l’occurrence la World Cup et la LG U+ Cup. Le vrai problème vient du fait que la KBF n’autorise aucun événement international en Corée qui ne serait pas organisé par elle-même ou par ses agents marketing. Cette décision est en totale contradiction avec la constitution et les règles de l’UMB qui accordent à son partenaire Kozoom International, les droits de promouvoir de nouveaux événements tels que la nouvelle série de tournois 3CC Masters et la Continental Cup, sans aucune contrainte géographique, Article 151 de la constitution de l’UMB.

 

 

FB : Voulez-vous dire que la LG U+ Cup et la World Cup en Corée ne seront plus visibles au calendrier UMB parce que la KBF n’autorise pas ces événements en Corée ?

 

Mr Barki : Oui, c’est aussi simple que ça. Je devrais dire, c’est aussi triste que ça, maintenant, les rumeurs disent que la KBF ne cesse d’intensifier le conflit en menaçant de sanctionner tous les joueurs coréens qui participeront aux compétitions UMB après la World Cup de Porto. Si cela est confirmé, la KBF va droit dans le mur.

 

 

FB : Dans quelle mesure les deux parties sont-elles opposées en ce moment ?

 

Mr Barki : A mon avis, tous les problèmes peuvent se régler face à face. L’UMB a montré plusieurs fois sa bonne volonté. J’ai envoyé de nombreux courriels pour trouver une solution gagnant-gagnant. Nous sommes allés en Corée avec Xavier Carrer de Kozoom en avril dernier pour rencontrer la KBF et trouver des solutions au conflit, cela n’a pas été apprécié. Même le représentant de Kozoom n’a pu participer à la seule réunion que la KBF a accepté d’organiser pendant mon séjour de 5 jours à Seoul. Plus tard, j’ai invité Mr Nam a s’assoir face à moi à Ho Chi Minh et à Blankenberge, il a décliné par deux fois. Pour essayer de débloquer la situation, que peut-on attendre d'un interlocuteur qui agit ainsi ?

 

                             

 

FB : Est-ce une lutte de pouvoir entre l’organisation faîtière et la Corée, premier pays de billard au monde ?

 

Mr Barki : Avec tout le respect que j’ai pour la KBF, les membres du conseil d’administration qui prennent une telle mesure ne devraient pas se considérer comme les propriétaires du billard en Corée. Ils ne possèdent pas les millions de fans coréens, ils ne possèdent pas les nombreux clubs privés et sociétés de billard qui participent au développement du sport dans leur pays. Kozoom International, qui est également une société coréenne, a apporté une contribution énorme à la promotion du 3 Bandes. Il y a eu plus de 1400 heures de matchs UMB sur les principales chaines sportives coréennes l’année dernière et nous devrions tous remercier notre partenaire pour cela. Essayer de bloquer toute initiative d’une entreprise privée qui essaye de rendre notre sport plus professionnel est un non-sens. La KBF devrait se souvenir qu’elle est une organisation à but non lucratif, un membre comme toutes les autres fédérations nationales. L’UMB est la seule instance dirigeante dans le monde et si la KBF veut faire partie du monde, la constitution, les règles et les décisions de l’UMB doivent être respectées.

 

 

FB : Sommes-nous dans une situation comparable à celle que nous avons connue avec la BWA où une organisation se sépare et les joueurs sont suspendus de jouer les événements UMB ?

 

Mr Barki : La comparaison n’est pas correcte, l’époque et la situation sont différentes. Au temps de la BWA, il n’y avait pas de dotation sur les événements UMB et les meilleurs joueurs voulaient assurer leur avenir. En 2018, les joueurs sont en compétition pour plus de 2 millions d’euros de dotation annuelle.

 

 

FB : Quelles sont les conséquences pour les joueurs et les organisations ?

 

Mr Barki : L’élément le plus important pour toute organisation sportive, ce sont les joueurs et par conséquent, l’UMB continuera de faire la promotion du billard et s’assurera que les joueurs perçoivent ce qu’ils méritent. La philosophie de l’UMB est de protéger les joueurs, pas de les pénaliser.

 

 

FB : Que pensent les meilleurs mondiaux de cette controverse ? Sont-ils divisés ou sont-ils unanimes ?

 

Mr Barki : J’essaie de faire de mon mieux pour laisser tous les joueurs y compris les joueurs coréens hors de ce conflit et je peux vous affirmer que tous les joueurs de haut niveau apprécient ce que fait l’UMB et qu’ils la soutiennent unanimement, vous pouvez leur poser la question.

 

 

FB : Pouvons-nous réellement croire que la KBF va pénaliser les joueurs et leur interdire de jouer les compétitions UMB ?

 

Mr Barki : Si cela arrivait, ce serait une première dans l’histoire de l’UMB. Et dans toute l’histoire des fédérations internationales autant que je sache, ce serait la première fois qu’un organisme national travaille contre tous ses joueurs et contre les règles du CIO et des CNO. Je ne suis pas sûr que le Comité Olympique Coréen approuve une telle décision. Si l’UMB recevait une déclaration officielle ou si elle constatait de tels agissements de la part de la KBF alors nous traiterions la question. Quoi qu’il en soit, nous aurons une assemblée générale en octobre prochain et au cas où la situation serait la même, nous en ferions notre priorité.

 

 

FB : Qu’est-ce qui pourrait occasionner une sortie dans cette affaire ?

 

Mr Barki : Si la KBF persiste à ne pas vouloir rencontrer l’UMB, je pense que la seule solution viendra des joueurs et principalement des joueurs coréens. Leur avenir est entre leurs mains et ensemble, ils peuvent être assez forts pour trouver le bon chemin.

 

 

FB : La World Cup de Porto se jouera avec les meilleurs Coréens. Etes-vous déçu que ce ne soit pas le cas du premier tournoi 3CC Masters de Seoul en juillet ?

 

Mr Barki : Je suis optimiste par nature et j’espère que des solutions seront trouvées prochainement. En ce qui concerne le premier 3CC Masters de Seoul, je regrette que 3 des 20 meilleurs mondiaux n’y soient pas, ce sont trois Coréens et la KBF organise un événement en même temps. L’UMB montre sa bonne volonté et respecte le choix de ces trois joueurs pour cette fois uniquement.

 

 

FB : Merci pour cet interview Monsieur le Président, j’espère que nous resterons en contact pour informer la communauté du billard sur cette épineuse question.

 

Mr Barki : Je vous en prie. Vous savez, la communauté du billard coréen n'a entendu qu'une version de l'histoire jusqu’à maintenant (côté KBF) et je suis sûr qu’ils ratent une bonne partie de la vérité. C’est pour cette raison que j’organise une conférence de presse à l’Imperial Hôtel de Gangnam à Seoul le mercredi 11 juillet 2018. J’espère qu’une partie de cette communauté coréenne, les médias coréens et les principales sociétés coréennes seront présentes à cette conférence pour connaitre la vérité.

                             

Retour à la liste de news

Mes commentaires

Publiez le premier commentaire

Publiez un nouveau commentaire

Identifiez-vous ou inscrivez vous pour laisser un message

Forgot your password?

Vous n'avez pas encore de compte ?

Inscrivez-vous maintenant gratuitement pour publier un commentaire, ajouter votre photo, participer aux forums et recevoir notre newsletter.

Obtenez votre Pass Premium pour un accès total aux rubriques Live, vidéos et technique.

Rejoindre Kozoom