News Billard Français

 

Billard Français - 3 Bandes - Championnat du monde Juniors - Valencia (ESP)

Muyng-Woo Cho triple Champion du monde (Interview)

Publié par le 5 octobre 2019

Muyng-Woo Cho triple Champion du monde (Interview)

© Kozoom
Myung-Woo Cho, largement au-dessus de la concurrence, devient triple Champion du monde junior à Valence

Une page se tourne pour Myung-Woo Cho (22 ans) qui, pour sa dernière participation au championnat du monde junior, décroche un troisième titre à Valence en battant en finale son compatriote Ko Jun-Seo. 

 

Après 2016 à Hurghada et 2018 à Izmir, le prodige coréen s’offre Valence 2019 et marque les esprits sur cette compétition avec ces trois titres et le record de moyenne générale établi l’an dernier à Izmir avec 2,022. Haeng-Jik Kim reste le recordman absolu de victoires avec 4 titres remportés.

 

                               

 

Sur les dix derniers championnats du monde junior, seuls Jose Juan Garcia en 2013, Adrien Tachoire en 2014 et Carlos Anguita en 2017 se seront opposés avec succès à la domination coréenne incarnée essentiellement par Haeng-Jik Kim et Myung-Woo Cho. Jamais certainement, un joueur n’aura autant marqué de son empreinte les compétitions de 3 Bandes junior…

 

                               

 

La finale entre Ko Jun-Seo et Myung Woo Cho démarre doucement 11 partout en 11 reprises. A la 15ème reprise, c’est la pause 20 à 13 pour le futur vainqueur. A la 18ème, Myung Woo Cho fait le nécessaire avec 9 pour mener confortablement 29 à 14 et c’est finalement à la 24ème reprise que le talentueux Coréen boucle son match, Ko Jun-Seo ajoutera 3 points sur la reprise égalisatrice pour atteindre un total de 24 points.

 

                               

 

                               

 

Au classement, Myung-Woo Cho est loin devant ses concurrents avec 1,792 de moyenne générale, Ko Jun-Seo est deuxième à 0,927, Hwa-Woo Cho et Cristian Montoya se partagent la troisième place avec 1,176 et 0,891.

 

                               

 

Nathan Duriez se classe 11ème à 0,853, Maxime Panaia est 15ème avec 0,879.

 

Classement complet

 

La première demi-finale entre Myung Woo Cho et Cristian Montoya se termine sur le score sans appel de 35 à 15 en 19 reprises. Sur les 7 premières reprises du match, le Coréen marque quatre fois 5-0-0-2-3-0-10 et à la pause, l’écart est déjà énorme 20 à 5 en 7 reprises. Sur les 9 reprises suivantes, MW Cho ne marque que 7 points et la marque indique alors 27 à 15 en 16 reprises puis  il termine sur 4-0-4 laissant le jeune Colombien à 15 points en 19 reprises.

 

                               

 

La deuxième finale est autrement plus accrochée entre Cho Hwa-Woo et Ko Jun-Seo. Le « favori » HW Cho part le plus vite et mène 20 à 9 en 10 reprises après une somptueuse série de 10. Malgré cet handicap de 12 points, Ko n’abandonne pas et place deux séries de 6 et 7 aux 12ème et 14ème reprises, la marque est alors de 28 à 22 en 14 pour Cho. A la 16ème, le score est de 31 à 23 et HW Cho enchaine alors 9 reprises à vide et passe derrière son adversaire 31 à 34 en 25 reprises. La fin de match tient en haleine le public, HW Cho marque 2 à la 26ème, Ko JS manque, HW Cho manque sur la 27ème et Ko Jun-Seo réussit son dernier point synonyme de qualification en finale. Quelle remontée et quelle belle victoire pour Ko Jun-Seo !!

 

                               

 

Les 6 jours de Valence et les deux championnats du monde féminine et junior 2019 se terminent par les victoires des favoris, Therese Klompenhouwer chez les filles et Myung-Woo Cho chez les juniors.

 

                               

 

Merci à Morgan Delame (Kozoom) pour toutes les photos fournies durant ce week-end...

 

Kozoom, par l'intermédiaire de Frits Bakker, a pu s'entretenir avec Myung-Woo Cho juste après sa victoire.

 

 

Kozoom/Frits Bakker : Quel regard portez-vous sur votre carrière en junior ? Quel a été votre premier grand succès ? Et quel est la plus belle victoire que vous ayez remportée ?

 

Myung-Woo Cho : Le tournoi LG U+ il y a un mois. La plupart des meilleurs mondiaux étaient présents alors ça reste un souvenir agréable et mémorable d’avoir pu gagner ce tournoi.

 

Kozoom/FB : Pourquoi les jeunes Coréens arrivent-ils si rapidement au sommet alors que les Européens semblent loin derrière ?

 

MWC : Il y a tant de clubs en Corée du Sud et tellement de bons professeurs pour commencer. Pour les jeunes, c’est un environnement exceptionnel.

 

Kozoom/FB : Il y a de nombreuses années lors d’une interview avec Kozoom, vous étiez encore à l’école et vous m’aviez parlé de 8 heures d’entrainement quotidien. Qu’en est-il aujourd’hui, combien d’heures chaque jour ? Toujours chez Dani ?

 

MWC : Quand il n’y a pas de tournoi, je pratique environ 12 heures par jour minimum. Le club de Dani est trop éloigné pour y aller souvent.

 

Kozoom/FB : Vivez-vous toujours chez vos parents ou la plupart du temps ailleurs ? Combien de fois vous rendez-vous au club de Dani ? A quoi ressemble votre vie quotidienne ?

 

MWC : Oui, je vis chez mes parents et pas ailleurs. Mon mode de vie est maison, billard, fitness, maison. Vraiment simple, n’est-ce pas ?

 

Kozoom/FB : Avez-vous le temps de faire autre chose que le billard, un autre hobby, le temps de vous détendre, de sortir ? Le temps pour une petite amie ?

 

MWC : Malheureusement, je n’ai pas de temps pour faire autre chose que du billard.

 

Kozoom/FB : Quels sont vos prochains objectifs ?

 

MWC : Gagner le championnat du monde (Danemark) bien sûr.

 

Kozoom/FB : On m’a parlé de votre service militaire l’an prochain. Les dates sont déjà connues ?

 

MWC : Non, pas encore. Je postulerai pour le service militaire l’an prochain.

 

Kozoom/FB : Au cours des 18 mois de service militaire, vous n’êtes pas autorisé à vous rendre à l’étranger pour des tournois ? Comment rester au top durant cette période ? Vous ne pouvez donc jouer qu’en Corée ?


MWC : C’est bien ça, j’aurais donc du mal à retrouver mon rang actuel après le service.

 

Kozoom/FB : Quels sont les adversaires, durant ces années junior, les plus difficiles et les plus talentueux pour vous ?


MWC : En fait, je n’ai pas d’adversaires difficiles spécifiques ou redoutés. Pour moi, chaque joueur est difficile à jouer et je crains juste de ne pas réussir à jouer de mon mieux.

 

Kozoom/FB : Puis-je vous demander juste pour le plaisir : en tant que jeune homme, vous êtes-vous offert quelque chose avec l’argent gagné à la LG U+ Cup le mois dernier ?

 

MWC : Rien, j’ai économisé tout l’argent pour l’avenir.

Retour à la liste de news

Mes commentaires

dan
dan
Un très grand
Quand il allait à l'école, c'était 8h d'entraînement quotidien, aujourd'hui c'est 12. Voilà le secret comme dit l'ami Bitalo, entraînements, compétitions et rien d'autre.

Message 1/4 - Publié à 6 octobre 2019 09:26

RAZ76
RAZ76
oui mais
Ca fout presque les jetons cette interview : petite amie, loisirs.... c'est koi donc? billard billard et billard le travail paye certes impossible de lutter en Europe en jeunes mais sur la distance en années cela forme t il un individu correctement psychologiquement ?

Message 2/4 - Publié à 6 octobre 2019 21:49

BB472
BB472
Bravo
Bien jeté, mais au fait comment pouvait-il jouer 8h00 Par jour en étant scolarisé normalement ? Et puis 12h00 par jour quel énergie ; je me souviens Jean Marty disait qu’il s’entraînait entre 6 et 8h00 par jour et un mois de vacances l’été; Francis Connesson quant à lui déclarait s’entraîner 8h00 par jour et je crois que l’on peut faire le tour de beaucoup de champions plus 8h00 par jour semble déjà beaucoup bref comme disait Socrate est ce que je dis est vrai dans le sens d’en avoir la preuve ? .....

Publié à 6 octobre 2019 22:29

fgodefroidt
fgodefroidt
Différence entre Haut-niveau et top mondial
4H par jour, c'est certainement possible d'arriver au très haut niveau 1,500 MG ?

+8H par jour, cela doit être le curseur pour viser le top mondial, forcément, il y a bcp moins de candidats, car il faut accepter les sacrifices qui vont avec.

Encore plus en période d'acquisition de compétences (MW Cho). Je ne sais pas pour les autres, les meilleurs cinquantenaires, si ils travaillent le bras pour rater le moins possible des points techniquement faisables, ou si ils recherchent encore une progression dans un ou plusieurs axes ?

Au-delà des heures, je suis plus curieux des informations du contenu. Les Caudron Jaspers, Sanchez et autres top mondiaux, que font-ils à l'entrainement ?

* Répétition des gammes ? pour la mécanique du bras
* Gros travail sur les possibles replacements ?
* Recherche de nouvelles solutions sur les points difficiles ?
* Invention de nouveau système ?

Certainement un mix de tout ça si ils peuvent y consacrer plusieurs heures par jour.

Pour avoir vu jouer Blomdhal jouer 1H30 seul à Deurne une veille de match, il a mis le point d'entrée et juste fait les points qui venaient, sans aucune structure d'entrainement. Dès qu'il ratait, il remettait approximativement le point et ne le manquait rarement + d'une fois....




Message 3/4 - Publié à 7 octobre 2019 15:18

Déhème
Déhème
Palazòn
Les Caudron Jaspers, Sanchez et autres top mondiaux, que font-ils à l'entrainement ?

J'avais demandé à Javier Palazòn sa méthode d'entrainement (il y a pas mal d'années)
Il mettait un point, le jouait, puis décalait une bille, recommencait jusqu'à ce qu'il le fasse 5 fois sur les 5 positions... S'il ratait, il remettait en place le premier point etc... Je ne sais pas s'il le fait toujours...

Roland Forthomme m'avait répondu que l'entrainement n'était pas sa tasse de thé, il préférait simplement jouer...



Message 4/4 - Publié à 17 octobre 2019 10:34

Publiez un nouveau commentaire

Identifiez-vous ou inscrivez vous pour laisser un message

Forgot your password?

Vous n'avez pas encore de compte ?

Inscrivez-vous maintenant gratuitement pour publier un commentaire, ajouter votre photo, participer aux forums et recevoir notre newsletter.

Obtenez votre Pass Premium pour un accès total aux rubriques Live, vidéos et technique.

Rejoindre Kozoom