News Billard Français

 

Billard Français - 3 Bandes - Team League Finals - Doetinchem (NED)

SIS Schoonmaak double la mise

Publié par le 25 juin 2018

SIS Schoonmaak double la mise

© Kozoom

A l’image de sa saison régulière, l’équipe 100% néerlandaise de SIS Schoonmaak conserve son titre de Champion des Pays-Bas en battant HCR Prinsen ce week-end lors d’une double confrontation samedi et dimanche. A Doetinchem, le match aller s’est soldé par un match nul 4 partout et le match retour par un accroché 5 à 3 pour la formation de La Haye.

 

Tous les regards étaient tournés vers le duel opposant Glenn Hofman à Dick Jaspers. Hofman prenait l’avantage au départ 7 à 1 puis 14 à 4 et… 35 à 5 !! Au final, Hofman gagne contre Jaspers 40 à 15 en 18 reprises. A l’aller, Hofman s’était incliné 25 à 40 en 13 reprises. Pour Prinsen, Eddy Leppens battait Jean van Erp grâce à une excellente fin de match ponctuée de séries de 12, 8 et 7. Mais Raimond Burgman, en joueur expérimenté, fermait la porte aux espoirs de Prinsen en dominant Anno de Kleine 40 à 29 en 26 reprises. Jeffrey jouissent se dirigeait lui aussi vers la victoire avant que Celle Pijl n’en décide autrement et n’égalise sur 7 pour un match nul en 30 reprises.

 

                              

 

Le plus incroyable était le début de rencontre totalement en faveur de SIS sur les 4 tables : 24 à 4 pour Hofman, 24 à 12 pour van Erp, 32 à 20 pour Burgman et 20 à 6 pour Jorissen. A ce moment de la rencontre, SIS possédait 58 points d’avance et était presque assuré du titre. La marge était ensuite réduite par Prinsen mais de façon insuffisante, le boulot avait déjà été fait par SIS. La rencontre s’est tenue dans un chaudron totalement acquis à la cause de SIS, c’en était presque trop. Trop de bruit, trop de manifestations bruyantes ! Ces conditions atypiques ont certainement gênées Jaspers qui évoluait à peine à 0,500 en cours de partie.

 

                              

 

Glenn Hofman : "C’est un super week-end pour nous. Je ne nous considérais pas comme favoris avec Jaspers et Leppens en face mais nous y sommes arrivés. C’est un très bon résultat pour notre équipe. Contre Jaspers, j’ai trouvé un excellent rythme. J’ai fait 9, il a raté, j’ai refait 7, il rate encore et je fais 6 derrière. Cela vous libère, j’étais tellement concentré que je ne regardais pas mes coéquipiers sur les autres tables, je savais que ça se passait plutôt bien. L’ambiance était trop en notre faveur, je ne cautionne pas ça. Le plus bizarre est que je ne connaissais pas ces gens. Maintenant nous avons une mauvaise réputation mais ce n’est pas l’image de nos fans habituels. Il faut avoir plus de respect pour nos adversaires."


Dick Jaspers reconnaissait facilement la victoire de ses adversaires tout en notifiant l’ambiance équivoque du public : "Je suis bon perdant et SIS mérite son succès. Glenn Hofman a joué un excellent match, je n’ai pu le contrarier. Mais les conditions de jeu auxquelles nous avons dû faire face sont inexcusables… les commentaires et les hurlements étaient horribles. Nous n’entendions même plus les arbitres. Si nous tenons à rafraîchir l’image de notre sport, ce n’est pas de cette manière que nous y parviendrons. Je n’ai observé ce phénomène qu’aux Pays-Bas, nulle part ailleurs. Les membres du club SIS étaient également mécontents de cette atmosphère, ce n’est pas de leur faute."


Dinand Prinsen : "Nous aurions dû gagner la première rencontre, cela nous aurait donné une chance supplémentaire. Mais comme nous avons démarré du mauvais pied, c’était presque perdu d’avance. Peu m’importe l’ambiance qui régnait, si vous jouez bien, cela ne doit pas vous ennuyer plus que ça."


Eddy Leppens : "Une victoire amplement méritée pour SIS, rien à dire là-dessus. Particulièrement Glenn Hofman tel un Roi et qui fait la différence immédiatement. Pour ma part, j’ai trouvé assez de motivation pour l’emporter mais cela n’a pas suffit. J’ai déjà dit que j’aimais jouer dans un chaudron même si c’est dur de s’entendre applaudir quand on rate. Un joueur doit faire abstraction de ça. Quand vous vous apprêtez à tirer un penalty et que 50000 spectateurs vous sifflent et hurlent, vous devez juste rester cool. On ne peut rien dire à ce sujet."


Hofman / Jaspers 40 à 15 en 18

Van Erp / Leppens 31 à 40 en 21

Burgman / de Kleine 40 à 29 en 36

Jorissen / Pijl 40 à 40 en 30

 

                              

Retour à la liste de news

Mes commentaires

Publiez le premier commentaire

Publiez un nouveau commentaire

Identifiez-vous ou inscrivez vous pour laisser un message

Forgot your password?

Vous n'avez pas encore de compte ?

Inscrivez-vous maintenant gratuitement pour publier un commentaire, ajouter votre photo, participer aux forums et recevoir notre newsletter.

Obtenez votre Pass Premium pour un accès total aux rubriques Live, vidéos et technique.

Rejoindre Kozoom