News Billard Français

 

Billard Français - 3 Bandes - World Cup - Porto (POR)

Un niveau toujours en hausse

Publié par le 5 juillet 2018

Un niveau toujours en hausse

© Kozoom Studio
Martin Horn meilleur homme du jour avec deux victoires de 40 points en 19 reprises

En raison de l’absence des Vietnamiens sur cette quatrième World Cup de l’année 2018 à Porto, la journée de préqualifications de mercredi à permis à 6 joueurs, deuxièmes de groupe, d’être repêchés pour suppléer les absences de Tran Quyet Chien, Nguyen Quoc Nguyen, Ma Minh Cam, Ahn Vu Duong, Ngo Dinh Nai et Ma Xuan Cuong. Cela a profité à Murat Tüzül (1,304/3 pts), Juan David Zapata Garcia (1,812), Dion Nelin (1,787), Cho Chi Yeon (1,766), Ahmet Alp (1,636) et Jef Philipoom (1,470). L’énorme performance du mercredi revient à Jean-Paul de Bruijn qui, après une défaite au premier match, devait réaliser une partie extraordinaire pour se qualifier… c’est fait avec 30 points en 7 reprises (MP 4,285) et la meilleure générale du mercredi à 2,285 face à Tolgahan Kiraz qui marque 5 points. Le Grec Filippos Kasidokostas est lui aussi remarquable en allant chercher dans l’ultime match sa qualification avec 7 points sur la reprise égalisatrice face à Tüzül. Therese Klompenhouwer fait taire Carlos Crespo 30 à 17 en 22 reprises puis Hideaki Kobayashi 30 à 21 en 24 pour s’offrir une qualification à 1,304. Les meilleurs qualifiés sont coréens avec Sung Uk Oh et Wan Young Choi à 1,818. Les jeunes Yusuke Mori et Jung Ju Shin se qualifient aussi à près de 1,400. Les deux Français Jérôme Barbeillon et Kevin Perrotin sont éliminés, mention spéciale à Perrotin pour son beau parcours sur cette épreuve.

 

Aujourd’hui en qualification, les matchs se déroulaient enfin en 40 points et Tüzül profite bien de sa qualification inespérée de la veille en réalisant un nul contre son compatriote Gokhan Salman et en battant largement pour la qualification le Danois Thomas Andersen 40 à 14 en 15 reprises. Le Turc évolue à 1,818.

 

                               


Le groupe Kang/ de Bruijn/ Kasidokostas sourit au Coréen : 40 à 15 en 17 contre le Grec et 40 à 34 en 29 face au Néerlandais si brillant hier… Kasidokostas ne parvient pas à franchir le cap des qualifications depuis son récent retour sur le circuit.


Tout comme Tüzül, Juan David Zapata optimise sa qualification chanceuse de la veille en battant tour-à-tour Jose Maria Mas et Lee Young Hoon en 29 et 25 reprises.


Dion Nelin, en revanche, cède largement à 1,255 aujourd’hui et c’est un excellent Kostas Papakonstantinou qui s’impose 40 à 24 en 18 face à Mehmet Gören et 40 à 36 en 26 contre le Danois, le Grec affiche 1,818.

 

                               


Therese Klompenhouwer fait les frais de la forme de ses deux adversaires Eddy Leppens et Birol Uymaz. En dépit d’un très bon match, la Néerlandaise s’incline face au Turc 34 à 40 en 24 reprises puis face au Belge 24 à 40 en 20. La confrontation entre les deux hommes du groupe tourne à l’avantage de Leppens en début de match : 4-4-4-0-4-5-3 pour Leppens et 24 à 10 en 7 reprises. Puis 25 à 10 en 8, 28 à 19 en 9 après une série de 9 d’Uymaz. A la 12ème, le score est de 35 à 22 pour Leppens, nouvelle série de 9 du Turc pour revenir à 31 à 35. A la 17ème, Leppens termine et Uymaz égalise sur 7 pour aller chercher sa qualification en tant que deuxième de groupe. Leppens 2,162 de générale, Uymaz 1,951 !!

 

                               

 

                               


Tayfun Tasdemir (1,632) se qualifie aux dépens de Kim Jae Guen sur la marque de 40 à 38 en 29 reprises, Dustin Jaeschke est troisième.


Le groupe de Cenet/ Carlsen/ Shin est le plus homogène de ces qualifications. Le jeune Coréen bat le Danois 40 à 37 en 21, le Danois bat le Turc 40 à 26 en 20 et Cenet se retrouve avec un challenge intéressant face au Coréen : le battre bien sûr mais en moins de 15 reprises pour rester devant Carlsen et en plus que Shin ne fasse pas plus de 27 points. A la 11ème, le score est de 23 à 21 pour Cenet… pas très rassurant pour son double objectif… Mais avec 5-3-9, le Turc gagne en 14 reprises et laisse le Coréen à 23 points (Shin rate sur la reprise égalisatrice), chapeau Lütfi Cenet !! Cenet est premier en triangulaire à 1,941, Carlsen deuxième à 1,878 et Shin troisième à 1,800.

 

                               


Semih Sayginer est bien de retour au premier plan : il domine Yusuke Mori en 25 reprises puis joue un match décisif contre Lee Seung-Jin ensuite. A la 16ème, le score est de 18 partout et Sayginer termine sur 10-2-1-9 en 20 coups.

 

                               


Martin Horn passe les écueils de cette journée pleine de dangers en battant David Martinez et Adnan Yüksel en 19 reprises à chaque match, moyenne 2,105 pour l’Allemand.


Javier Palazon et Roland Forthomme battent Murat Celik en 27 et 23 reprises, leur duel se solde par une victoire de l’Espagnol 40 à 18 en 22 reprises.


L’autre groupe de grande qualité pour ses trois protagonistes est celui de Cho Chi Yeon, Choi Wan Young et Jef Philipoom. Choi bat Cho en 18, Cho bat Philipoom en 17 et Philipoom bat Choi en 20. Résultat de cette triangulaire : Cho 2,028, Choi 1,947, Philipoom 1,675. A noter 3 séries de 10 dans ce groupe en 3 matchs !!!

 

                               

 

                               


Enfin, cruelle désillusion pour Ahmet Alp, qualifié par chance au tour précédent. Le Turc Alp bat son compatriote Can Capak 40 à 22 en 21, le Coréen Oh Sung-Uk bat également Capak en 26 et Alp fait un mauvais match contre Oh 26 à 40 en 26 reprises. 

 

Les trois meilleurs deuxièmes de groupe sont Birol Uymaz, Choi Wan Young et Tonny Carlsen. Il fallait donc faire plus de 1,878 pour se qualifier comme meilleur deuxième à Porto et ceci sans la présence des 6 Vietnamiens nommés en début d’article.

Seize des dix-huit premiers joueurs de ce jeudi affichent plus de 1,630 de moyenne.

 

Demain, les seizièmes de finale verront les oppositions suivantes sur quatre séances de quatre matchs à 14h, 16h, 18h et 20h (heures françaises) :

 

14h :

Caudron/Kang DK

Coklu/Nady

Horn/Palazon

Heo JH/Uymaz

 

16h :

Sanchez/Cho CY

Cho JH/Leppens

Polychronopoulos/Sayginer

Zanetti/Oh SU

 

18h :

Kim HJ/Choi WY

Sidhom/Zapata

Blomdahl/Costa RM

Choi SW/Tüzül

 

20h :

Jaspers/Tasdemir

Bury/Cenet

Papakonstantinou/Carlsen

Merckx/Cho MW

 

Retour à la liste de news

Mes commentaires

GRINCHEUX
GRINCHEUX
NELIN
Dion Nelin, en revanche, cède largement à 1,255 aujourd’hui et c’est un excellent Kostas Papakonstantinou qui s’impose 40 à 24 en 18 face à Mehmet Gören et 40 à 36 en 26 contre le Danois, le Grec affiche 1,818.


. A noter que Dion NELIN, contre Kostas Papakonstantinou, à la 3ème reprise, mène 24 à 3, après 10, - , 14 !

… Et son calvaire commença, pendant que l' Ami Grec effectuait une formidable remontée qui l' emmena à la victoire de la poule et donc vers l' autre Danois Tony Carlsen ce soir à 20 h00...

Message 1/5 - Publié à 6 juillet 2018 11:17

RAZ76
RAZ76
Nady
Quand je vois à chaque fois Nady dans le tableau final...

Message 2/5 - Publié à 6 juillet 2018 12:54

loic76160
loic76160
Népotisme
Il y a un mot pour cela ,le népotisme .Farouk el Barki semble confondre l'umb avec l' Egypte .

Publié à 7 juillet 2018 08:49

Jeremie
Jeremie
30%
6 fois dans le tableau final sur les 20 dernières WC ! Mais en effet, c’est déjà trop !

Message 3/5 - Publié à 6 juillet 2018 14:45

Adib (DQ)
Adib (DQ)
Nady et les fausses statistiques ou la mauvaise foi
Désolé Messieurs les statisticiens, mais Nady a bénéficié depuis 2016 de 5 wildcards des 16 dernières WC, dont trois en tant qu’invité du pays organisateur (si vous permettez) près de chez lui à la maison en Haute-Egypte, à savoir Louxor 2016, Hurghada 2016 et Louxor 2017. Et deux fois en tant que wildcard UMB, à savoir Cheongjn 2017 et Porto 2018.

Pour les wildcards UMB, le joueur n’a droit qu’à une seule par année. Pour celles du pays organisateur, le choix est remis à la discrétion de ce pays, et en général il s’agit d’un compatriote, à moins que vous estimiez normal que la wildcard de l’organisateur soit accordée à un joueur étranger tel que ce fut le cas avec De Bruijn et la Baule. Je ne me souviens pas que vous vous soyez indignés outre mesure à ce moment. Le joueur néerlandais a même eu droit à sa photo sur le poster de la WC française.

Message 4/5 - Publié à 7 juillet 2018 12:18

damien queney
damien queney
La mauvaise foi ou l'art de dévoyer une discussion

Monsieur Adib,

Ne parlons pas des 3 WC organisées en Egypte (où il est tout à fait légitime d'inviter un compatriote) mais plutôt des 2 WC Cheongjn 2017 et porto 2018.

Inviter un joueur sous le seul prétexte qu'il est de même nationalité que le président de l'UMB s'appelle bien du népotisme car ce joueur (certes de très bon niveau) n'a pas les armes pour gagner un joueur du TOP 30. Personnellement, je trouve cela scandaleux. Et avant lui, c'était la même histoire avec Henry Ragay (joueur moins fort que Nady)

D'autre part faire la comparaison avec JPDB, plusieurs fois champion du monde à la bande et qui a surement déjà battu au moins une fois tous les plus forts joueurs, me parait malhonnête. Je vous rappelle que JPBD est joueur de D1 pour l'équipe de la Baule; Au regard de son niveau, il ne me parait donc pas illégitime qu'il soit invité par le club de La Baule. Ou par la FFB si le club de la Baule intercède en tant qu'organisateur. De plus, dans sa carrière, de combien de Wild cards JPDB a-t-il bénéficié ? 1 , 2 maxi ??

Pour moi, les WILD CARDS doivent être réservées à des joueurs de très haut niveau ou à des jeunes joueurs en progrès ou à des "anciens" par hommage et respect de l'ensemble de leur œuvre et ceci avec parcimonie : pourquoi pas CEULEMANS ou DIELIS ou BITALIS ... de temps en temps, SAYGINER ou HORN, quand il furent de retour sur le circuit, MW CHO ou KARAKURT, parce que ce sont des jeunes talents, pourquoi pas un SIDHOM s'il devait faire une pause dans sa carrière et revenir sur le circuit et pourquoi pas de temps en temps un joueurs d'un pays sous représenté comme la Chine ou l'Uruguay ? Mais avoir régulièrement NADY ou HENRY pour la seule raison qu'ils sont égyptiens comme le président de l'UMB, pas d'accord !!!

Je suis peut-être trop naïf et idéaliste de penser ainsi mais , désolé, M. ADIB, c'est ainsi !

Publié à 7 juillet 2018 14:47

Adib (DQ)
Adib (DQ)
Rectification d’informations
Cher Monsieur Queney

Je me permets de rectifier vos informations. Le tournoi final d’une WC est toujours composé de 17 joueurs auxquels viennent s’ajouter 15 joueurs des qualifications, pour composer le tableau final de 32 joueurs.

Jusqu’en fin 2016, la composition des 17 joueurs était comme suit :
12 premiers du classement mondial
2 wilcards de l’organisateur
3 joueurs wildcards à raison d’une wildcard proposée par chaque Confédération, avec exclusion de celle où se joue la WC. C’est-à-dire qu’en Corée et au Vietnam, pas de Wildcard asiatique ; En Egypte, par de Wildcard africaine ; Et à Porto et en Turquie, pas de Wildcard européenne.

Récapitulons la répartition des wildcards des WCs à partir du début 2016 :

Bursa – Turquie – 2016 :
1 Américain pour CPB
1 Coréen pour ACBC
1 égyptien pour ACC
2 pour l’organisateur
Pas de wilcard CEB

Louxor – Egypte – 2016 :
1 Colombien pour CPB
1 Coréen pour ACBC
1 Belge pour CEB
2 pour l’organisateur
Pas de wilcard ACC

Hochiminh – Vietnam – 2016 :
1 Colombien pour CPB
1 Allemand pour CEB
1 égyptien pour ACC
2 pour l’organisateur
Pas de wilcard ACBC

Porto – Portugal – 2016 :
1 Péruvien pour CPB
1 Vietnamien pour ACBC
1 égyptien pour ACC
2 pour l’organisateur
Pas de wilcard CEB

Guri – Corée – 2016 :
1 Colombien pour CPB
1 Turc pour CEB
1 égyptien pour ACC
2 pour l’organisateur
Pas de wilcard ACBC

La Baule – France – 2016 :
1 Équatorien pour CPB
1 Coréen pour ACBC
1 égyptien pour ACC
2 pour l’organisateur
Pas de wilcard CEB

Gouna – Egypte – 2016 :
1 Colombien pour CPB
1 Coréen pour ACBC
1 Belge pour CEB
2 pour l’organisateur
Pas de wilcard ACC

A partir de 2017, il a été décidé d’annuler ce système des wildcards confédérales, car si les Asiatiques et les Européens proposaient des joueurs de très hauts-niveaux pour les wildcards qui leur étaient attribuées, les Américains et surtout les Africains envoyaient des joueurs de niveaux très modérés. Et donc, les deux wildcards de l’organisateur demeureront intouchées et UNE SEULE wildcard serait accordée par WC, à répartir au cours de l’année entre les deux Confédérations américaine et africaine. Cette wildcard sera proposée par la Confédération et sera nommée WILDCARD UMB. Aucun raison de la nommer autrement puisque la Confédération n’assume aucun frais, mais uniquement l’organisateur. Et pour ne pas déstabiliser le système, les 12 premiers du classement mondial passerait à 14 premiers, auxquels s’ajouteront les deux wildcards de l’organisateur et l’unique wildcard americano-africaine, dite wildcard UMB. Bien sûr la confédération américaine a eu la part du lion compte tenu du coût des déplacements mais aussi du fait que ses joueurs ne bénéficient jamais de wildcards de l’organisateur, contrairement aux Africains qui organisent une ou deux WCs par année et que personne ne peut pour le moment concurrencer les Egyptiens dans le continent noir. Toujours est-il que Barki a sans doute exigé d’y mettre sa touche en s’appropriant une wilcard de WC qu’il a accordée en 2017 à un Coréen à la Baule.

Et donc :

Bursa – Turquie – 2017 :
1 Colombien pour CPB (dite wildcard UMB)
2 pour l’organisateur

Louxor – Egypte – 2017 :
1 Costaricain pour CPB (dite wildcard UMB)
2 pour l’organisateur

Hochiminh – Vietnam – 2017 :
1 Américain pour CPB (dite wildcard UMB)
2 pour l’organisateur

Porto – Portugal – 2017 :
1 Egyptien pour ACC (dite wildcard UMB)
2 pour l’organisateur

Cheongju – Turquie – 2017 :
1 Egyptien pour ACC (dite wildcard UMB)
2 pour l’organisateur

La Baule – France – 2017 :
1 Coréen, probablement choisi par Barki lui-même (dite wildcard UMB)
2 pour l’organisateur


Gouna – Egypte – 2017 :
1 Équatorien, pour CPB (dite wildcard UMB)
2 pour l’organisateur


Pour le moment les représentants africains sont toujours égyptiens car ce sont eux qui gagnent les compétitions confédérales. Pour ce qui est de Nady et Henry, je crains que vous ne soyez quelque peu mal informé car ces joueurs sont toujours présents au niveau des qualifications car ils ont les moyens financiers de le faire. On ne peut pas le leur reprocher. Pour ce qui est de la parade et du tournoi final, le même joueur ne peut bénéficier que d’une seule wildcard par année , celles de l’organisateur n’entrent pas en ligne de compte.

Pour ce qui est de JPDB, je suis d’accord que c’est un joueur talentueux qui peut remporter des WCs même en commençant au niveau des PPPQ en emportant tout devant lui. En revanche, sa présence dans la parade d’une WC française au détriment d’un joueur français est injustifiée et constitue le véritable acte de népotisme que vous imputez indûment à Barki en faveur de Nady.

Toujours est-il que je suis d’accord avec vous qu’il faudrait peut-être revoir le système des wildcards. Et pourquoi pas les annuler.
















Message 5/5 - Publié à 8 juillet 2018 14:05

Publiez un nouveau commentaire

Identifiez-vous ou inscrivez vous pour laisser un message

Forgot your password?

Vous n'avez pas encore de compte ?

Inscrivez-vous maintenant gratuitement pour publier un commentaire, ajouter votre photo, participer aux forums et recevoir notre newsletter.

Obtenez votre Pass Premium pour un accès total aux rubriques Live, vidéos et technique.

Rejoindre Kozoom