News Billard Français

 

Billard Français - 3 Bandes - UMB 10x4 OneCarom Virtual Challenge

Antonio Montes, jeune Espagnol en route vers le Top mondial

Publié par le 12 novembre 2020

Antonio Montes, jeune Espagnol en route vers le Top mondial

© Ton Smilde
Le jeune Catalan Antonio Montes bien décidé à gravir les échelons pour atteindre le sommet

Le jeune joueur de billard espagnol Antonio Montes (27 ans) peut enfin jouer à nouveau ces jours-ci. Les joueurs de billard, comme les autres sportifs, doivent rester chez eux en ces temps de crise. Cela vaut également pour Antonio Montes, habitant de Sant Adriá de Besos en banlieue barcelonaise sur la côte catalane. Aujourd'hui (jeudi) et demain, le jeune Espagnol se trouve confronté à trois joueurs de haut niveau mondial (Eddy Merckx, Murat Naci Coklu et Roland Forthomme) dans la finale du défi virtuel OneCarom.

 

Antonio Montes était en bonne voie pour franchir la prochaine étape vers le sommet mondial. L'ancien champion d'Europe junior (2014) et demi-finaliste de la World Cup de Veghel (2019) a remporté récemment de magnifiques victoires sur Dick Jaspers et Marco Zanetti, entre autres, mais, comme d'autres jeunes joueurs de billard, la crise sanitaire est passée par là.

 

Kozoom, par l’intermédiaire de Frits Bakker, s’est entretenu avec le joueur espagnol.

 

Passeport :

Antonio Montes Montferrer

Lieu de résidence :

Sant Adrià de Besos, banlieue de Barcelone

Âge

27 ans

Compagne : 

Eleana

Profession : 

Joueur de billard professionnel

Études : 

Université, chimie

Sponsors : 

Inviktcues, Royal Pro

Équipes : 

Club Billar Vic (Espagne), Morangis (France), Earth Express (Pays-Bas)

 

Kozoom/Frits Bakker : Qui est Antonio Montes, qui appartient à la génération des jeunes talents espagnols, où vit-il, où a-t-il grandi, quelles études a-t-il suivies avant de devenir joueur de billard professionnel ?


Antonio Montes : J'habite à Sant Adrià de Besos à 15 minutes de Barcelone, où je vis avec mes parents. Ma petite amie s'appelle Eleana. Je suis né dans la ville de Barcelone mais là-bas les prix pour louer un appartement sont très élevés. À l'âge de 13 ans, j'ai commencé à jouer au billard. Mon père était joueur de billard dans sa jeunesse mais quand je suis né, il a arrêté de pratiquer. Mes parents m'ont emmené adolescent au club de Sant Adrià de Besos pour voir si j'aimais le billard. J'ai joué au billard et au football pendant ces années et à 15 ans, j'ai décidé de ne jouer qu'avec trois billes. Je suis allé à l'école à Badalona également en banlieue puis à Sant Adrià de Besòs et enfin à l'université à Barcelone où j'ai étudié la chimie. Et quand j'ai eu mon diplôme, je n'étais pas sûr de ce que serait mon avenir. J'avais quelques options, mais je pensais devenir professeur. Et finalement en raison de ma carrière sportive, cela a pris une autre tournure.

 

                                 

 

                                       Antonio et ses parents à l'occasion du diplôme universitaire

 

Kozoom/FB : Comment voyez-vous votre avenir, côté sportif et côté vie privée ?


Antonio Montes : Dans le sport, j'espère entrevoir ce que sera mon avenir quand nous pourrons rejouer toutes les World Cups et je veux essayer d'améliorer mon niveau pas à pas. Je veux me fixer de nouveaux objectifs et je me battrai avec acharnement pour les atteindre. Dans ma vie privée, parce que la situation actuelle change tous les jours, je ne peux pas prédire mon avenir. Mais je continuerai à m'entraîner et je veux faire tout ce que je peux pour créer un bon avenir avec ma famille et ma petite amie.

 

                                 

 

                                                                        Antonio et Eleana

 

Kozoom/FB : Quelle est la situation liée à la COVID-19 à l’endroit où vous vivez actuellement ?


Antonio Montes : C'est encore assez critique ici en Catalogne. Nous devons rester à la maison entre dix heures du soir et six heures du matin et du vendredi matin au lundi matin, nous n'avons pas le droit de quitter notre ville de résidence.


 

Kozoom/FB : Avez-vous quand même l’occasion de passer au club de billard pour vos entrainements ?


Antonio Montes : Je n'ai pas de table à la maison mais j'habite tout près de mon club. Il est actuellement fermé mais j'ai une autorisation qui me permet de m'entraîner.


 

Kozoom/FB : Comment survivre maintenant pour un joueur de billard professionnel en ces temps de COVID ?


Antonio Montes : Ma carrière s'est très bien passée juste avant que le Corona n'éclate. J'étais numéro 31 au classement mondial et grâce à mes résultats, j'ai obtenu une qualification pour le championnat du monde. Malheureusement, il a également été annulé. La situation a beaucoup changé. La crise m'a aussi touché mais nous devons être patients. J'ai de bons amis qui ont de plus gros problèmes économiques. Le plus important, c'est que les gens doivent être en sécurité et rester en bonne santé.


 

Kozoom/FB : Que ressentez-vous lorsque vous comparez, ces jours-ci, votre situation à l'UMB avec celle de jeunes collègues comme Martinez, Zapata, Anguita dans la PBA ?


Antonio Montes : Chaque situation personnelle est différente et chacun doit prendre ses propres décisions. Je parle régulièrement avec certains de ces gars et je suis très heureux qu'ils trouvent le moyen de vivre du billard.


 

Kozoom/FB : Quels sont les principaux sponsors qui vous aident à traverser cette période difficile ?


Antonio Montes : En ce moment, Inviktcues sponsorise la queue de billard et Royal Pro m'aide, mais pour être franc, en ce moment, je n'ai pas de sponsors principaux pour vivre du billard.

 

                                 

 

                                                  Raul Cuenca en compagnie d'Antonio Montes

 

Kozoom/FB : Quels sont les trois meilleurs joueurs de billard que vous aimez voir jouer ?


Antonio Montes : J'aime beaucoup regarder Caudron, Jaspers et Sánchez.



Kozoom/FB : Quels sont les trois matchs de votre carrière qui vous ont le plus marqué jusqu'à présent ?


Antonio Montes : Je dirais le match contre Dick Jaspers lors d’une World Cup en Corée l'année dernière. J'ai gagné 40/33 en 15 reprises, c'était un moment très spécial. J'ai peut-être joué à cette occasion l'un des meilleurs matchs de ma carrière… jusqu'à présent. Il y a aussi celui contre Dion Nelin à la World Cup de Veghel. J'ai gagné ce match et me suis qualifié pour le tournoi principal d'une World Cup pour la première fois, un jour important et magnifique pour moi. Et aussi la finale du championnat d'Espagne contre Dani Sánchez cette année malgré une défaite 40/29 en 13 reprises. C'était une occasion merveilleuse et spéciale de jouer la finale du championnat d'Espagne avec Dani. Et avec cela, j'ai obtenu le billet pour le championnat du monde, j'en étais très heureux.

 

                                 

 

                                                    Podium de la dernière World Cup de Veghel

 

Kozoom/FB : Pouvez-vous revenir sur le Challenge OneCarom pour lequel vous avez atteint la finale cette semaine ?


Antonio Montes : Ces trois jours ont été très excitants. Je pense que c'est un bon format pour nous permettre de jouer et c'est agréable de ressentir à nouveau la pression de la compétition. Le groupe final est composé de grands joueurs. Je vais faire de mon mieux pour être un bon adversaire.


Kozoom/FB : Merci pour l'interview, Antonio, bonne chance pour la finale du Challenge.

Retour à la liste de news

Mes commentaires

Publiez le premier commentaire

Publiez un nouveau commentaire

Identifiez-vous ou inscrivez vous pour laisser un message

Forgot your password?

Vous n'avez pas encore de compte ?

Inscrivez-vous maintenant gratuitement pour publier un commentaire, ajouter votre photo, participer aux forums et recevoir notre newsletter.

Obtenez votre Pass Premium pour un accès total aux rubriques Live, vidéos et technique.

Rejoindre Kozoom