News Billard Français

 

Billard Français - 3 Bandes - Interview Kozoom

Gwendal Maréchal : "Nous devons promouvoir notre sport à travers le monde"

Publié par le 16 février 2021

Gwendal Maréchal : "Nous devons promouvoir notre sport à travers le monde"

© Ton Smilde
Gwendal Maréchal à l'occasion du Duke Challenge cette année

La progression des jeunes talents internationaux du 3 Bandes s’est forcément ralentie durant les douze derniers mois en raison de la crise sanitaire. Le dernier championnat du monde junior de Valence 2019 a été remporté par le surdoué coréen Myung-Woo Cho pour sa dernière année de junior, trois Coréens figuraient sur le podium. Le prochain championnat du monde qui devait se dérouler aux Pays-Bas a été reporté et n’aura certainement pas lieu.

 

Était-ce vraiment une année de stagnation, d'attente désespérée précédant un nouveau départ ? Comment les jeunes joueurs font-ils face à la crise pendant cette période importante de leur début de carrière ? Kozoom, par l'intermédiaire de son journaliste Frits Bakker, se penche sur eux et entame une série d'entretiens avec de jeunes joueurs de billard : sur la crise, leur avenir, les conditions dans leur pays et la vie sans compétitions. Aujourd'hui,  deuxième partie consacrée au Français Gwendal Maréchal.

 

Nom : Gwendal Maréchal

Âge : 23 ans

Lieu de résidence : Vannes pour mes études

Relation : petite amie

Club de billard : Billard de Lorient et Kozoom Andernos

Parrainage : Longoni

Hobby : Ce que j'aime le plus, c'est évidemment de m'entraîner et de regarder le billard. Non seulement le 3 Bandes mais aussi le snooker. J'aime regarder des films et des séries, je lis quelques livres, de genres très divers, des romans d'histoire aux bandes dessinées de Batman.

 

 

Kozoom/Frits Bakker : Comment faites-vous face cette année à la crise qui domine le monde ?

 

Gwendal Maréchal : Depuis un an, nous vivons dans un monde qui semble être au point mort mais bien sûr la santé est la priorité. Pour ma part, lors du premier confinement, je n'ai pas joué au billard pendant plus de 2 mois car j'étais en période d'examen, donc j'avais des choses à faire. Je suis étudiant en licence d'économie et je suis maintenant en troisième année. Le premier confinement terminé, j'ai recommencé à jouer et à m'entraîner au billard même si nous n'avions pas beaucoup de compétitions en perspective. Maintenant, je m'entraîne toujours pour améliorer mon jeu et pour être prêt en vue des futures compétitions, j'espère qu'il y en aura très bientôt. Et je pense que c'est possible s'il y a un effort collectif. Les joueurs ont besoin de compétitions, le public en a besoin et notre sport aussi.

 

Kozoom/FB : Est-ce une période d'arrêt et de stagnation dans votre jeune carrière où le développement et une progression rapides sont si importants ?

 

Gwendal Maréchal : Oui, ce temps de pause est un peu trop long et il a commencé dans une bonne période pour moi. Je commençais à bien jouer au niveau international, j'étais de plus en plus présent dans les principaux tournois dont les World Cups, mes moyennes augmentaient de plus en plus. Je m'entraîne au Billard Club de Lorient depuis mes débuts, il y a 11 ans. Mais maintenant, je joue aussi pour le club d'Andernos depuis deux ans. Je suis très heureux de faire partie de ce club, qui est une sorte de famille. C'est une grande chance pour moi. Avant cette longue escale, j'avais l'ambition de participer à davantage d'événements internationaux et de World Cups notamment celles de Corée et du Vietnam. J’aurais pu montrer mon potentiel sur la scène internationale. J'ai perdu du temps mais je continuerai dès que nous pourrons redémarrer.

 

Kozoom/FB : Quelle est la situation actuelle dans votre ville et votre pays concernant la Covid ?

Gwendal Maréchal : En France, il y a un couvre-feu de 18h à 6h du matin, la situation est stable. J'espère qu'elle est sous contrôle et qu'elle le restera. Le virus est dans ma région mais il n'y a jamais eu une forte expansion, il ne doit pas aimer l'air iodé des côtes bretonnes. Mais cela nous a appris que le virus et ses variants sont assez imprévisibles et qu'une augmentation des cas reste possible. Nous devons donc rester vigilants. Nous devons tous participer à l'effort collectif pour sortir le plus rapidement possible de cette période sombre.

 

Kozoom/FB : Quelles sont vos conditions de formation ? Combien de temps pouvez-vous vous entraîner chaque jour ou chaque semaine ?


Gwendal Maréchal : J'ai la chance de pouvoir m'entraîner quand je veux grâce à mon statut d'athlète de haut niveau. J'habite à Vannes mais je pratique à Lorient qui est à 45 minutes en voiture, donc je peux m'entraîner le week-end et aussi le soir quand c'est possible. Je pense donc que je peux atteindre 10/12 heures d'entraînement par semaine. Je peux faire face à cela, ce n'est pas un problème. Je l'ai dit lors de la dernière interview au Duke Challenge, je m'entraîne moins, peut-être, mais il est certain que je m'entraîne mieux. Plus de temps pour réfléchir à mes faiblesses et à la façon dont je peux améliorer certains aspects techniques et stratégiques de mon jeu par exemple. Et je m'entraîne aussi sur l'aspect psychologique, comme ma concentration, parce que je pense que je peux m'améliorer de cette façon. Et que cela aura un grand impact sur mes performances. Cela a déjà commencé à donner de bons résultats en début de saison lors du premier tournoi national français que j'ai gagné avec une bonne moyenne, 1,740. J'espère que cela continuera à me rapporter de bons résultats.

 

                                  

 

Kozoom/FB : A quoi ressemble votre vie sans championnats, tournois et compétitions ?


Gwendal Maréchal : La vie sans compétitions, sans voyages et sans rencontrer des gens qui aiment le billard comme moi, ça n'a pas le même goût bien sûr. Mais il faut faire avec. Personnellement, j'essaie juste de retenir le côté positif, j'ai plus de temps pour mes études, plus de temps pour voir ma famille et mes amis. Nous devons être optimistes et préparer de nouveaux projets lorsque la crise sera passée. Mais comme tout le monde, j'ai hâte de reprendre un rythme de compétitions plus important, de revoir mes amis du monde entier, surtout en France et aussi en Espagne, à Gandia, le club où je joue pour la ligue espagnole.

 

Kozoom/FB : Que fait votre pays ou votre fédération pour développer les carrières des jeunes talents ?


Gwendal : Tout d'abord, la fédération française nous apporte une aide financière, à nous, les jeunes joueurs du collectif français. Lorsque nous nous rendons aux compétitions nationales et à certaines World Cups, nous avons la chance de pouvoir en bénéficier. Nous nous regroupons tous lors de stages, le plus souvent en été, pour avoir la possibilité de jouer et de progresser ensemble. Nous avons aussi la chance d’avoir à disposition un entraîneur mental, l'aspect psychologique est souvent mis de côté pendant l'entraînement alors qu’il est essentiel. Le ministère nous accorde pour sa part le statut d'athlète de haut niveau, ou d'espoir de haut niveau pour certains, ce qui nous permet de concilier au mieux études et progression au billard. Pour ma part, j'ai de bonnes relations avec la fédération, en particulier avec Louis Edelin, notre entraîneur national, qui nous apporte beaucoup grâce à sa grande expérience. Lorsque les compétitions reprendront et que j'envisagerai de participer à de nombreux autres tournois internationaux, je suis sûr que la fédération m'aidera du mieux qu'elle peut.

 

Kozoom/FB : Comment voyez-vous votre avenir en tant que sportif et éventuellement en tant que joueur de billard professionnel ?

 

Gwendal Maréchal : J'espère que les possibilités de professionnalisation seront de plus en plus importantes avec le temps. Les jeunes veulent pouvoir vivre de leur passion et être capables de promouvoir notre sport dans le monde entier, comme l'ont fait et continuent de le faire les joueurs cinquantenaires que sont Zanetti, Sayginer et Jaspers (pour n'en citer que quelques-uns). Dans dix ans, le paysage du billard sera différent de ce qu'il est aujourd'hui. De nouveaux joueurs apparaîtront sur les différents podiums internationaux. Les jeunes joueurs font preuve de beaucoup d'ambition. Alors, en tant que joueur professionnel, je me dis : pourquoi pas moi ? J'ai déjà prouvé sur la scène internationale ce dont je suis capable. Et j'essaie de continuer. Je sais qu'il y a encore un long chemin à parcourir pour arriver au sommet mais je suis prêt à faire beaucoup pour cela. J'ai la chance d'être bien entouré, notamment par Bernard Baudoin à Andernos, qui m'aide beaucoup et qui aide énormément le monde du billard en général. Je suis également bien entouré par Pierluigi Longoni et tout le personnel de Longoni. Un grand merci à eux. Je serais ouvert à d'autres sponsors qui veulent croire en moi et investir en moi à l'avenir.

Retour à la liste de news

Mes commentaires

Déhème
Déhème
Hé !!!
Un entraineur mental à la FFB !!! J'ai du louper un épisode...

Message 1/7 - Publié à 16 février 2021 11:35

jml69300
jml69300
Coach mental
Cela c'est déjà fait dans le passé, me semble t-il, avec D Pakloglou,

Publié à 17 février 2021 07:13

Spinks
Spinks
Préparation mentale
Bonsoir Jean Michel
Je confirme.
Dominique Pakloglou

Publié à 17 février 2021 18:48

GRINCHEUX
GRINCHEUX
Un exemple ...

. Gwendal : image même de la réussite intellectuelle et sportive - BRAVO GWENDAL ! -

. et ça va continuer dans le sens ... tu parles, un Breton !

Message 2/7 - Publié à 16 février 2021 21:08

Bitalo
Bitalo
Pour GM,
Je le cite, :"nous devons promouvoir notre sport à travers le monde" ma premier licence à 10 ans , 65 ans Deja , j en ai vu passer du monde , et qui a fait la promotion de notre sport auprès des médias d une façon solide et constructive...? Langue de bois , yakafokon, le seul qui en Europe et dans trois continents a ferraillé pour l'avènement du billard , c est Werner Bayer, les autres en Europe et en France des moulins à paroles,qui veulent paraître à travers ces lignes et qui ont l efficacité d une limace sur un 100ms haies. Pffff...!!!! Un seul conseil petit Gwen , j en parle depuis plus d un an , tu prends ta valise et tu vas chercher fortune en Asie, ici la situation est très aléatoire, okay avec BB à Andernos tu es à l abri, prions pour que ça dure , mais si tu deviens très fort , pour décrocher le gral, direction l Asie.

Message 3/7 - Publié à 17 février 2021 08:47

Billardsportarena
Billardsportarena
International tournaments despite Corona crisis

To all enthusiastic tournament players:

Contrary to many reports, international tournaments are taking place regularly despite the Corona crisis. I am amazed that many billiards journalists do not keep their readers and billiards officials do not keep their members informed about the latest developments in our sport. If I did not know that many of them are informed about MYWEBSPORT, I would not be surprised.
I ask you dear billiard journalists and officials to take this into consideration in the future.

Recently, unfortunately, we read mainly about planned tournaments being postponed or cancelled and about uncertainties in the planning. I am happy to be able to report on international tournaments that take place regularly and are not affected by postponements or cancellations.

At the beginning of the year we started the HOME TOUR, an international tournament series with two tournaments every fortnight. On Saturday there is always a 3-cushion tournament, on Sunday a 5-birilli tournament. Maybe some of you have heard about it, maybe you have already watched it. Because all matches of the HOME TOUR will be streamed live: just click on the button "Live Streams" on our website www.mywebsport.com on tournament day and follow the links. The participants play at their private tables at home or in their clubs, so far in Germany, Austria, Denmark, Poland and Italy. And there are more and more, as further systems will soon be installed in Austria, the Netherlands and Poland.

For all those who are interested in environmental protection and sustainability also in an economic respect. Following a comparison (savings) between the international tournaments organised via MYWEBSPORT from 01.01. to 14.02.2021 and conventionally organised tournaments with the same players at one venue:

- 80,000 grams of CO²
- 536 hours of travel time
- 27,000 euros travel and hotel costs

All information about MYWEBSPORT and the MYWEBSPORT WORLD ASSOCIATION (MWA) tournaments can be found on our homepage: www.mywebsport.com

_____________________


Ladies and Youth:

After the HOME TOUR has started well and is very well received by the participants, the MYWEBSPORT team is now paying special attention to the ladies and youth. We would like to start as soon as possible with the LADIES HOME TOUR and the YOUTH HOME TOUR.

Even before the crisis, it was difficult to organise regular international tournaments in both the women's and youth sectors. The time and costs are enormous because the ladies and youth live scattered all over Europe. Now, in the crisis, this has become practically impossible.

MYWEBSPORT makes it possible.

_____________________


Here is a link to a video explainer about the principle of MYWEBSPORT:
www.mywebsport.com/sites/default/files/mws_explainer_video.mp4

_______________________


I am looking forward to numerous statements, if someone prefers to share his opinion personally, then feel free to send an email: info@mywebsport.com

Best regards --- Jimmy

--
MYWEBSPORT - Your Home For On-line Billiards

Message 4/7 - Publié à 17 février 2021 15:09

Ben Ikkdog
Ben Ikkdog
Psychologie
L.E n'est pas un psy mais son aide en la matière est très précieuse...profitez en les petits !!!!

Message 5/7 - Publié à 17 février 2021 19:24

Mongka Temour
Mongka Temour
J'échange...
J'échange Bitalo, Camille57, Grincheux, Déhème, Switala, et d'autres de l'UMB, contre la belle Sruong Pheavy de la PBA. Est ce possible?

Message 6/7 - Publié à 17 février 2021 23:54

GRINCHEUX
GRINCHEUX
CHOIX ...
. Pourquoi ? L' est plus belle que nous ?
. Ahh, ceux qui font baisser l' indice, ce sont "d'autres de l' UMB" ?

Publié à 18 février 2021 11:42

Mongka Temour
Mongka Temour
Bah!
Bah! Vu la tristesse des temps, si l'on ne peut plus essayer de s'amuser ou rêver,....

Message 7/7 - Publié à 18 février 2021 17:10

Publiez un nouveau commentaire

Identifiez-vous ou inscrivez vous pour laisser un message

Forgot your password?

Vous n'avez pas encore de compte ?

Inscrivez-vous maintenant gratuitement pour publier un commentaire, ajouter votre photo, participer aux forums et recevoir notre newsletter.

Obtenez votre Pass Premium pour un accès total aux rubriques Live, vidéos et technique.

Rejoindre Kozoom