News Billard Français

 

Billard Français - Générale - Infos CEB - Lausanne (SUI)

Le billard européen en attente de temps meilleurs

Publié par le 4 septembre 2020

Le billard européen en attente de temps meilleurs

© Hervé Lacombe
La Présidente de la CEB, Mme Diane Wild, à la tête de la plus grande confédération avec 100.000 licenciés répertoriés

L'entretien avec deux membres du conseil d'administration de la CEB, Diane Wild de Lausanne (présidente de la CEB) et Jean-Pierre Guiraud de Lille (secrétaire général), avait pour but de porter un regard sur la nouvelle saison de billard. Mais la situation actuelle, préoccupante avec la COVID 19, rend  la tâche difficile et les calendriers européen et international sont toujours très incertains. "Malheureusement, nous ne pouvons pas apporter de bonnes nouvelles pour l'avenir car personne ne peut le faire pour le moment", ont déclaré les dirigeants de la CEB.

 

De nombreuses questions de cette interview de Frits Bakker pour Kozoom restent sans réponse car presque tous les tournois et championnats de l’année 2020 ont été retirés du calendrier et/ou reportés à l'année prochaine. La dernière nouvelle de l'UMB est que le 3C Survival Masters (Corée, 4 au 8 novembre) et la World Cup en Corée (Cheongju, 9 au 15 novembre) ont été annulés. Deux événements (World Cup de Sharm-el-Sheik et la Coupe continentale), tous deux en décembre sont les seuls qui n'ont pas encore été officiellement supprimés.

 

La confédération européenne (CEB) a annoncé ces jours-ci que la prochaine édition de l'Euro Youth sera organisée en 2021 du 2 au 5 avril à Ostrava, en République Tchèque, où se dérouleront donc les championnats d’Europe 3 Bandes U17 (Cadets) et U21 (Juniors), la partie Libre U17 et U21 et 5 quilles U21. Et plus tôt, également en raison de l'aggravation des rapports sur la pandémie et des mesures de voyage, l'ouverture des inscriptions pour deux championnats européens en Espagne (artistique et 1 Bande), qui étaient prévus pour novembre 2020, ont été déplacés aux 8 et 24 septembre 2020.

 

Diane Wild et Jean-Pierre Guiraud, ont répondu conjointement aux questions soulevées par Kozoom : "Nous reviendrons certainement quand les concours internationaux seront de retour".

 

Kozoom/Frits Bakker : Quand on parle de la confédération européenne, la CEB avec ses 26 fédérations. Est-ce une situation stable depuis des années déjà, ou des fédérations ont-elles été ajoutées ou supprimées ces dernières années ? La frontière de ces fédérations s'arrête approximativement après la Hongrie, la Roumanie, la Bulgarie et les pays plus à l'est. La CEB voit-elle des possibilités d'augmenter encore le nombre de nations membres ?


Diane Wild/Jean-Pierre Guiraud : Le nombre total est stable. Et oui, l'un de nos objectifs est d'augmenter le nombre de nations membres et d'aider à développer notre sport dans de nouveaux pays. Par exemple, nous essayons de convaincre certaines fédérations d'Europe de l'Est avec le 5 Quilles (en progression dans l'ensemble des nations de la CEB). Un autre objectif est de promouvoir le Carambole en Grande-Bretagne et en Irlande. Le carambole y est presque inconnu. Le point de départ de cette opération pourrait être les qualifications, en Irlande, pour le prestigieux tournoi McCreery 3-Cushion.

 

 

Kozoom/FB : Peut-on dire que la confédération européenne est la plus grande et la plus importante des quatre confédérations appartenant à l'UMB (avec l'Asie, la Panaméricaine et l'Afrique) ? Pouvez-vous estimer le nombre de membres européens ?


DW/JPG : Oui, la CEB est la plus grande confédération, par le nombre de nations et par le nombre de membres inscrits. Nous avons plus de 100.000 joueurs licenciés répertoriés par les fédérations nationales de la CEB. La CEB est la seule structure internationale qui organise des championnats pour tous les jeux du Carambole et pour toute la famille du Carambole : 5 Quilles, disciplines classiques, artistiques, par équipe de club et par équipe nationale, pour les jeunes et les féminines. Le 3 Bandes professionnel est bien sûr une magnifique vitrine mais le Carambole est un "Sport pour tous" et doit être promu et soutenu à tous les niveaux. C'est pourquoi la CEB organise également des camps d'entraînement pour les arbitres, les jeunes joueurs et les dames.

 

 

Kozoom/FB : Le conseil d'administration de la CEB a eu dans toute son histoire depuis 1958 sept présidents : Diane Wild est la première femme dirigeante de la confédération, élue en 2017. Jean Pierre Guiraud a été le directeur sportif pendant dix ans (2009-2019) et Stefano Malacrita lui a succédé depuis l'année dernière. Le prochain congrès de la CEB aura lieu l'année prochaine, le 19 juin à Valence. De nouvelles élections, des mutations se profilent à l'horizon ?


DW/JPG : Jean-Pierre a été élu pour la première fois au conseil d'administration de la CEB à Ancône en 2005. Après quatre ans comme assesseur, il a été élu directeur des sports en 2009. Diane a été élue pour la première fois au conseil d'administration de la CEB en 2009, au Caire. Les élections de la CEB ont lieu tous les quatre ans et la prochaine aura lieu lors de l'Assemblée générale de Valence (Espagne) au mois de juin 2021. À cette occasion, l'ensemble du conseil d'administration sera élu. Les candidats aux différents postes seront connus fin janvier 2021.

 

 

Kozoom/FB : Que pouvez-vous dire sur la nouvelle formation et les nouvelles fonctions au sein du conseil d'administration, y compris sur le nouveau responsable des sports, sur Jean Pierre comme nouveau secrétaire général ? Etes-vous à la recherche d'autres candidats ou  d’innovations ?


DW/JPG : Stefano Malacrita, le nouveau dirigeant sportif, a été prompt à prendre parfaitement sa place et c'est un grand plaisir de travailler avec lui. La composition actuelle du comité fonctionne très bien. Aucune mutation n'est prévue avant la prochaine élection.

 

 

Kozoom/FB : La saison européenne, inscrite au calendrier jusqu'au 31 août, s'est accélérée en raison de la crise du coronavirus. Comment avez-vous géré toutes les annulations et les reports d'événements à l'année prochaine ?


DW/JPG : Nous avons fait le choix, très tôt, d'être clairs et d'annuler les compétitions jusqu'à la fin de la saison 2019/2020. C'était la solution la plus sûre et la meilleure pour tous : organisateurs, fédérations et joueurs.

 

 

Kozoom/FB : Quelles sont vos attentes pour les deux tournois qui figurent encore au calendrier de la CEB pour 2020 : le Championnat d'Europe artistique à Gandia et celui à la Bande à Paiporta ?


DW/JPG : Compte tenu de l'aggravation récente de la crise pandémique et des restrictions de voyage, la CEB a décidé de reporter l'ouverture des inscriptions. Le conseil d'administration suit en permanence les décisions des gouvernements des nations membres et estime que, pour pouvoir organiser un Championnat d'Europe de la CEB, les sportifs de toutes les nations de la CEB doivent pouvoir se rendre sur les sites sans restrictions ni risque de quarantaine.

 

 

Kozoom/FB : Quelle a été la particularité de cette saison pour le billard, pour la CEB en particulier et pour vous deux personnellement ?


DW/JPG : C'était une saison extraordinaire. Par exemple, en 2020, c'était la première fois depuis la création de la Coupe d'Europe 3 Bandes (en 1959) que cet événement majeur n'était pas organisé ! Personnellement, tout va bien, et avec les outils de communication modernes, le télétravail est une très bonne solution.

 

 

Kozoom/FB : Le Championnat d'Europe toutes disciplines a été déplacé de Brandebourg à Antalya. Qu'est-ce que cela signifie pour la continuité de ce méga-événement, quelles sont les attentes vis-à-vis de l'organisation turque ? Quelle est son importance pour la promotion de notre sport ?


DW/JP : Pour nous, c'est une très bonne occasion d'avoir de nouvelles ambitions. Un lieu magnifique, plus de tables, plus de joueurs, plus de spectateurs, moins de jours. Tout sera fait pour que ce méga-événement devienne la plus grande compétition internationale jamais organisée dans notre sport, encore mieux, avec l'aimable aide de la Fédération turque.

 

 

Kozoom/FB : Nous espérons tous, bien sûr, des temps meilleurs après cette pandémie et ses restrictions d’ampleur. Dans cette optique, à quoi ressemblera l'année 2021 pour la CEB : la plupart des championnats et des tournois ont-ils trouvés preneurs, continuez-vous à chercher d'autres organisateurs ?


DW/JPG : Pour nous, il est important d'impliquer toutes les fédérations de la CEB dans la promotion de notre sport. Par exemple, la Fédération tchèque organisera l'Euro Youth durant le week-end de Pâques. Seul le Championnat d'Europe individuel de 5 quilles 2021 n'a pas d’organisateur pour le moment.

 

Merci pour cette interview en cette période exempte de compétitions, Diane et Jean-Pierre, espérons que nous pourrons bientôt recommencer à jouer au billard.

 

                              

 

                                Jean-Pierre Guiraud, secrétaire général de la CEB depuis 2019

 

                              

 

                              Le comité directeur de la CEB lors d'une récente visioconférence

Retour à la liste de news

Mes commentaires

Publiez le premier commentaire

Publiez un nouveau commentaire

Identifiez-vous ou inscrivez vous pour laisser un message

Forgot your password?

Vous n'avez pas encore de compte ?

Inscrivez-vous maintenant gratuitement pour publier un commentaire, ajouter votre photo, participer aux forums et recevoir notre newsletter.

Obtenez votre Pass Premium pour un accès total aux rubriques Live, vidéos et technique.

Rejoindre Kozoom