News Billard Français

 

Billard Français - Générale - Interview Kozoom

Le carbone, nouvelle tendance au Carambole

Publié par le 4 novembre 2020

Le carbone, nouvelle tendance au Carambole

© Morgan Delame
Les flèches de Carambole, carbone ou bois, noire ou claire, sont un sujet d'actualité en ce moment

La plus ancienne queue de billard, utilisée par la légende vivante Raymond Ceulemans pour jouer son premier championnat du monde de 3 Bandes, était d'une marque inconnue et lui a été offerte par un ami : prix 250 francs belges (10 euros). La dernière queue de Dick Jaspers, l'actuel numéro 1 mondial, est une Longoni, son propre modèle Olanda Heaven, au tarif de 1.900 euros. La dernière nouveauté au 3 Bandes est la queue de billard en carbone avec sa flèche caractéristique de couleur noire (prix entre 3.000 et 4.000 euros) lancée par le joueur de billard espagnol Dani Sánchez et par le français Jérémy Bury. Le phénomène turc Semih Sayginer, joueur qui possède la technique et la puissance de frappe les plus brillantes, est idyllique à ce propos : "Un nouvel élan pour l’avenir du 3 Bandes". Les marques contemporaines les plus connues sur le marché mondial sont Predator, célèbre dans le monde du billard, et Longoni, sur le marché international avec ses produits depuis 75 ans.

 

L'évolution de la queue de billard au 3 Bandes a eu une influence majeure sur la progression du jeu. Les moyennes n'ont pas seulement grimpé en raison des systèmes (Diamond…), de l'arsenal varié de nouveaux coups et solutions, de la croissance du nombre de joueurs professionnels de haut niveau et de l'augmentation des heures d'entraînement. Mais l'évolution des tables de billard, des queues et autres matériels a également fait monter le niveau de façon spectaculaire. Raymond Ceulemans a remporté son premier titre mondial en 1965 avec une moyenne de 1,300. Les trois derniers titres mondiaux ont été remportés par Frédéric Caudron à 2,090, Dick Jaspers à 2,352 et Torbjörn Blomdahl à 2,122. Semih Sayginer, qui s'est familiarisé avec la queue Predator avec flèche carbone Revo, ose prédire que ces moyennes seront encore plus élevées grâce à la nouvelle technologie pour l'actuelle et la nouvelle génération.

 

Raymond Ceulemans aime philosopher sur l'importance de la queue de billard pour un joueur. Le maestro en donne les grandes lignes : "La queue de billard est, pour un joueur de billard de haut niveau, ce que le vélo est pour un cycliste de haut niveau et la raquette de tennis pour un joueur de tennis. Mais la queue de billard est avant tout une question de feeling pour le joueur, qui doit se sentir bien, être en équilibre et bien la sentir en main. J'ai toujours dit : une queue de billard coûteuse n'est pas toujours une bonne queue de billard. C'est comme le vin : pour un bon prix, vous pouvez acheter les plus beaux vins. Le plus important est le procédé, qui est la seule partie de la queue avec laquelle vous frappez la bille. Nous verrons si la queue de billard en bois se transformera en queue de billard en carbone à l'avenir. J'ai le sentiment que cela prendra de nombreuses années."

 

                               

 

L'évolution et le niveau des années Ceulemans, Blomdahl, Zanetti, Caudron, Jaspers et d'autres grands champions correspondent à l'évolution du matériel. Les tables de billard, les draps, les bandes, les billes et la queue de billard au Carambole ont contribué à la progression spectaculaire du 3 Bandes. La queue de billard, avec la célébrité de Longoni ces dernières années, de Molinari, Theory, JBS, Adam, mais sûrement aussi de l'américain Predator, offre un choix important aux meilleurs mondiaux. Dick Jaspers, Marco Zanetti, Frédéric Caudron, Eddy Merckx et Therese Klompenhouwer sont les figures de proue de Longoni, Dani Sánchez, Semih Sayginer, Jérémy Bury et Tayfun Tasdemir de Predator, Torbjörn Blomdahl et Sung-Won Choi  de Molinari, Myung-Woo Cho et Filippos Kasidokostas de Theory, Jae Ho Cho et Murat Naci Coklu de JBS, Orie Hida  d’Adam, Sruong Pheavy de BillKing et HaengJik Kim de la marque coréenne peu connue RootsK.

 

La queue de billard avec ses nouveaux modèles, ses variations et sa composition est aujourd'hui au centre des discussions entre les grands champions actuels. Les amateurs de billard qui ont suivi les récents tournois comme le OneCarom Challenge en ces temps de crise ont certainement remarqué des changements frappants. La flèche bois de couleur claire n'est plus une omniprésente chez les stars internationales. La flèche noire en carbone est entrée dans le monde du 3 Bandes. Les joueurs Predator  notamment (Sánchez, Sayginer, Tasdemir, Bury, Sidhom) jouent avec du noir, d'autres marques majeures tentent de suivre la tendance. Notons néanmoins que des joueurs comme Dick Jaspers, Eddy Merckx, Torbjörn Blomdahl et Eddy Merckx restent fidèles à la queue de billard classique en bois.

 

Comment les deux camps vivent-ils ces expériences ? Quelle est la différence de coup, de vitesse, de puissance et d'effet ? Deux commentaires critiques à propos du carbone : le bruit lors du coup et le noir de la flèche, sorte de choc culturel pour certains joueurs. Et aussi : la majorité des joueurs amateurs jouent encore avec des manches en bois. Le prix d’une flèche en carbone fait peur à beaucoup de gens. En Europe, les gens ne dépensent certainement pas plus de 1.500 euros pour une queue de billard. Le joueur de billard ordinaire ne paiera pas plus de 300 à 400 euros pour une bonne queue. Serait-ce alors une utopie de voir des joueurs dépenser 500 à 600 euros pour une flèche ?

 

Quelle est l'importance de la queue pour un joueur de billard ? Dick Jaspers : "Ça ne me tente pas, je vais m'en tenir à la célèbre queue de bois Longoni avec laquelle j'ai remporté mes succès". Le facétieux joueur vietnamien Nguyen Quoc Nguyen affirme : "J'adore ma queue Predator. La queue de billard en carbone l'emportera sur la queue en bois dans le futur." Semih Sayginer : "Cela va devenir la nouvelle tendance. La queue est parfaite, je peux exécuter tous les coups, c'est incroyable."

 

                              

 

Kozoom a fait le tour de la question en recueillant les opinions des meilleurs joueurs de 3 Bandes au monde, les mieux placés pour nous parler de cette évolution.

 

Ce que vous devez savoir à l'avance :

Longoni, la marque de queue la plus célèbre : 75 ans. Directeur commercial Pierluigi Longoni. Entreprise située à Mariano Comense près de Milan.

Predator, slogan : Innovation & Inspiration ou Le choix des champions. Vingt ans de recherche et de développement, sur le marché du Carambole depuis deux ans. Entreprise située à Jacksonville, Floride.

 

Molinari : Lancée au 3 Bandes il y a six ans avec Torbjörn Blomdahl comme principal ambassadeur. Entreprise située à Ranst, Belgique.

 

Flèches :

Longoni : S2, S20 S30, Luna Nera

Predator : Vantage, Revo

Molinari : Lancia

 

Caractéristique du carbone (aussi appelé fibre de carbone) :

Fibres minces, très faible déflexion, faible poids, grande résistance, grande rigidité. Utilisé entre autres dans le domaine des voitures sportives, des motos, vélos de course, clubs de golf et raquettes de tennis.

 

Prix des flèches en carbone :

Predator : Revo 650 euros

Longoni : Luna Nera 480 euros

Molinari : 499 euros

 

Commentaires des meilleurs joueurs du monde de 3 Bandes :

 

Raymond Ceulemans : "Je suis assez spécial en ce qui concerne les queues de billard. Et je ne suis pas non plus très attaché à ma queue, j'ai joué avec de nombreuses marques. Je suis sûr que si je prenais une queue de Caudron, de Jaspers ou de Merckx, je jouerais bien, c'est sûr. Quand je  disputais encore les championnats, je prenais souvent une simple queue de café : c'était la meilleure façon de jouer. La queue la plus chère, je pense, devrait toujours être accessible à tout le monde. On ne peut pas me tromper. Pour moi, 1.000 à 1.500 euros est le tarif maximum d’une queue de billard. En ce moment, je joue avec 2 queues et 6 flèches qui s'adaptent toutes. Ma Longoni mesure entre 1,40m et 1,42m , mon procédé entre 11,5mm et 12mm, avec un poids de 520g pour le 3 Bandes. C'est surtout ça qui m’importe. J'ai joué avec Hiolle et Van Lare dans mes premières années, maintenant avec Longoni ou avec ma propre marque. Aujourd'hui, les meilleurs joueurs doivent souvent changer de matériel pour les sponsors. Ils doivent ensuite s'habituer à la nouvelle queue de billard. Laissez-moi vous dire : Merckx a un feeling parfait sur sa queue mais Longoni va bientôt lui demander de jouer une nouvelle fois avec un nouveau modèle. Les sponsors et le commerce jouent un rôle majeur dans ces changements. Que pensez-vous de la transition des flèches en bois vers les flèches carbone ? J'ai essayé le carbone une fois à la partie Libre. Les rétros sont fabuleux avec le carbone, c'était une grande différence. Mais je ne suis pas en mesure de le juger correctement pour le 3 Bandes".

 

Dani Sánchez : "Je pense que le carbone est l’avenir du 3 Bandes. La flèche Revo, avec laquelle je joue maintenant, est beaucoup plus précise et plus sûre que toutes les autres flèches actuellement sur le marché. Et avec la queue Predator, c'est une combinaison parfaite". Le champion d'Espagne a été l'un des premiers à jouer avec Predator et Revo lors du championnat d’Espagne individuel de 3 Bandes et lors de la World Cup d’Antalya, deux épreuves qu’il a remportées à des moyennes très élevées.


                             

 

Semih Sayginer : "J'ai découvert la nouvelle technologie de Predator et Revo il y a quelques mois. J'ai d'abord essayé la queue de Jérémy Bury puis celle de Dani Sánchez et j'ai été immédiatement étonné et surpris. J'entendais les joueurs prêter une attention particulière au son provoqué par la frappe de bille. J’étais ouvert d'esprit dès le début et il ne m'a fallu que quelques jours pour m'adapter au nouveau matériel, trois ou quatre pour arriver à la sensation parfaite. Je touche des billes longue distance exactement là où je le veux. C'est incroyable : je montre sur mon Instagram et sur Facebook de nombreux coups que je n'avais jamais pu faire auparavant. Alors oui, je suis très heureux de ma queue et très heureux pour l'avenir du billard. C'est ce dont nous avons besoin pour élever le niveau. Je vais peut-être jouer au billard pendant encore six ou sept ans et c'est une très bonne nouvelle surtout pour les jeunes joueurs débutant. C'est comme au tennis et au cyclisme. De nombreux tennismen et cyclistes étaient initialement contre le fait de jouer avec des raquettes en carbone ou de monter sur un vélo en carbone. Mais peu de temps après, tout le monde était super enthousiaste. L'avenir du billard est fantastique. Le bois, c'était bien. Mais il est temps de changer radicalement notre sport et de le faire passer à un niveau supérieur".

 

                             

 

Torbjörn Blomdahl : "J'ai aussi fait des tests avec les nouveaux matériaux que sont le carbone ou le composite de Molinari. Et oui, je suis également convaincu qu'il jouera un rôle majeur à l’avenir et plus précisément au 3 Bandes. Pourtant, tous les joueurs de snooker jouent toujours avec du bois. Personnellement, je ne pense pas changer mais je continue à tester. Peut-être que je suis un peu trop vieux pour changer à 58 ans. Je suis toujours aussi heureux avec ma Molinari en bois. Elle s'adapte bien à mon coup de queue "bois". J'aime jouer avec beaucoup d’effet, c'est pourquoi le bois me convient mieux, parce qu'il est plus doux. Par conséquent, je peux laisser mon procédé plus longtemps au contact de la bille. Et puis, je peux générer plus d'effet et de contrôle. Alors oui, tout est possible avec le carbone. Vous pouvez déterminer la déflexion, le poids, le coup de queue, tout. Peut-être qu’une flèche en carbone pourra un jour me convenir. Qui sait ? Mais pour l'instant, je vais m'en tenir à ma fantastique Molinari à flèche bois : 314 ou V-Shaft."

 

                             

 

Dick Jaspers : "Je dois avouer que je préfère continuer avec la queue classique avec flèche bois. J'ai également reçu une flèche carbone de Longoni. Et je me suis entraîné pendant deux heures, mais je n'aime pas ça. La vibration, le son, la sensation avec ce noir, je ne suis pas ravi. Les flèches S20 et S30 de Longoni sont vraiment fantastiques. Pour moi, c'est le nec plus ultra de la queue de billard. Je suis assez conservateur en tout et je serai fidèle à ce que je pense être bon, avec lequel je peux parfaitement jouer. Je suis chez Longoni depuis de très nombreuses années, avec Marco (Zanetti), je n'ai jamais joué au 3 Bandes avec une autre marque. Et j'ai ma propre queue Longoni depuis 1990. La nouvelle tendance ? Chaque joueur devrait le savoir par lui-même. Je ne doute jamais de mon matériel."

 

Nguyen Quoc Nguyen : "Je joue avec la Predator SD Revo et j'aime vraiment ça. Cette flèche carbone me procure une confiance extraordinaire. Auparavant, je jouais déjà avec du carbone, la Vantage. Concernant le coup  de queue et la technique, je joue avec Revo comme j'ai joué avec Musashi, mais avec encore plus de précision dans le coup et moins d'effet. La puissance est incroyable, la meilleure avec laquelle j'ai jamais joué. Je peux réussir des coups difficiles que je ne pourrais jamais faire avec le bois. Je suis très heureux avec cette flèche Revo et je pense déjà que le carbone remplacera un jour le bois."

 

Eddy Merckx : "Je suis habitué au bois de ma queue Longoni depuis si longtemps que je n’envisage pas de changer maintenant. Quand je me sens bien avec une queue, je ne pense pas à modifier quoi que ce soit. Il est vrai que les coups difficiles et les grands rétros sont un peu plus faciles avec le carbone. Mais j'ai informé Longoni que je ne ferai pas l'échange. La couleur noire me dérange. Peut-être que s’ils changent de couleur… Il ne faut jamais dire jamais ! Mais ce haut noir, non, je n'aime vraiment pas ça. Et pourtant Dani Sánchez est passé au carbone chez Predator et il a joué un très bon tournoi en Turquie. Mais quand même, je suis satisfait de ce que j'ai. Ce dont je suis convaincu, c'est que le rapport qualité-prix de Longoni est très bon. Et ce qui compte aussi pour moi, c’est que je connaisse et que je sente très bien la queue. C'est différent pour chacun. Par exemple, je ne peux pas jouer avec une flèche plus fine que 12mm. D’autres joueurs disent : on a l'impression d'avoir un tronc d'arbre dans la main. Donc, ma conclusion est : Je ne vais pas changer."

 

Marco Zanetti : "La queue de billard est le prolongement naturel du bras et tous les joueurs recherchent maintenant le matériel parfait correspondant à leur sensibilité, mais pas tous de la même façon. Il est donc logique que le marché se développe en proposant des matériaux de premier choix mais aussi différents les uns des autres en termes de profil, de poids, de longueur. Le carbone (et le Kevlar) avaient déjà été proposés sur le marché par le passé mais aujourd'hui ils sont proposés de manière plus intensive par un plus grand nombre de fabricants avec de nouvelles améliorations techniques. Mais je tiens également à vous rappeler que le bois lui-même, avec l'introduction de flèches en bois laminé et de différents profils, a connu une évolution technique absolument remarquable avec une fabrication très complexe et que le marché a récompensé ces produits soumis à de grandes exigences. Nous verrons alors avec le temps si les acteurs qui passent à l'utilisation du carbone pourront améliorer leur niveau de qualité. Selon moi, malgré le fait d'avoir essayé les flèches en carbone et de les trouver intéressantes, je ne ressens aucun besoin de changement car la flèche en bois laminé satisfait pleinement ma sensibilité."

 

                            

 

Therese Klompenhouwer : "Je suis très heureuse de ma flèche Luna Nera de Longoni, avec laquelle j'ai commencé à jouer en juillet de cette année. Avec une flèche faite de différentes couches de graphite. Mon propre modèle Longoni s'appelle Sensazione. Il a fallu que je m'habitue à ce nouveau modèle. Je dois viser différemment, ne plus compenser quand au moment d’envoyer le coup. Je devais compenser davantage avec le bois. La flèche est maintenant plus rigide, le coup plus précis. Cela fait du bien une fois qu'on s'y est habitué. Les coups où vous devez frapper plus fort, avec plus de puissance, se jouent beaucoup plus facilement. Je peux frapper le coup avec beaucoup plus de souplesse. L’adaptation n’a pas été si mauvaise. Je me suis bien entraînée pendant la période sans match et j'ai immédiatement battu un record personnel au championnat néerlandais. C'est pourquoi je peux dire que je m’y suis adaptée très vite et donc que c’était le bon moment pour le faire."

 

                            

 

Sung-won Choi : "Cette nouvelle flèche me donne tout ce que je veux, elle lit vraiment dans mes pensées, c'est un chef-d'œuvre incroyable. Le meilleur que j'ai pu rencontrer. La flèche délivre une puissance hors du commun tout en restant stable, constante et aussi délicate. Je suis très heureux d’avoir eu la chance de rencontrer ce matériel grâce à Molinari qui a rendu cela possible."

 

Merci pour les informations techniques à :

Harry Mathijssen (Euroka)

Patrick Vasseur (joueur)

Morgan Delame (Kozoom)

 

(Traduction de l’article en langue anglaise de Frits Bakker)

Retour à la liste de news

Mes commentaires

Déhème
Déhème
Oui Marco
Marco à raison, il y a eu une mode carbone il y a une trentaine d'années... Pas grand succès...

Je me souviens qu'un jour un curiste alsacien était venu jouer et avait une queue carbone (j'ai oublié la marque) avec une flèche totalement cylindrique sur laquelle coulissait une bague avec laquelle on la tenait... On l'a tous évidemment essayée au club, mais bon sans plus...

Message 1/5 - Publié à 4 novembre 2020 16:22

Dany
Dany
Queue Carbone
Salut Didier , je pense à la marque Biltop avec allonge intégrée si c'est celle-là dont tu parles . Mais celle-ci était en Magnésium et pas en carbone , mais de toute façon beaucoup trop rigide par rapport au procédé qu'ils y avaient sur le marché à ce moment là , pour en avoir eu une pendant des mois en mains dans les années 90 Léo Corin avait participer avec Christian Boulanger au biathlon de Paris avec en démonstration ces queues .

Publié à 5 novembre 2020 05:20

GRINCHEUX
GRINCHEUX
Additif
. Brahim DJOUBRI, aux jeux de série(s), a obtenu des résultats plus qu' honorables (Champion d' Europe, Champion de France, nombreux tournois ...) avec ce type de queue ...

. Un léger ... lapsus dans le commentaire de DANY ; le complice de Léo CORIN, habitant d' ailleurs la même ville (Liège), était Laurent BOULANGER (pas Christian) ...

Publié à 5 novembre 2020 06:44

vetbel
vetbel
Queue carbone
Bonjour, concernant le lapsus de Dany, Christian est le fils de Laurent Boulanger. Christian a été un excellent joueur également. Bonne journée. Jean

Publié à 5 novembre 2020 08:22

GRINCHEUX
GRINCHEUX
Mea Culpa ...
. Merci pour le détail, lequel a son importance, malgré tout ...

. Pardon à Dany pour avoir ainsi douté de son affirmation ...

. A bientôt peut-être (avec plaisir en tous cas ...)

Publié à 5 novembre 2020 09:04

JR
JR
....
Complètement d accord avec Marco..tout est dis..

Message 2/5 - Publié à 4 novembre 2020 19:46

Bitalo
Bitalo
Scoop..
C'est bien la première fois que je suis d accord avec MOOOOsieur Zanetti.Mais la nouveauté c est bien et ça fait marcher le commerce , perso ma queue et mes flèches esbee "octopro" me donnent entière satisfaction,le bois est une matière noble, le carbone brrrrr...!!! Froid un sentiment de Dead zone...NO feeling, mais cela n engage que moi.

Message 3/5 - Publié à 4 novembre 2020 20:11

CS76
CS76
flèche carbone
- Exact, Brahim a joué longtemps avec, il est revenu au bois depuis des années
- Idem pour Boin-boin d'Andernos
- Quand j'ai connu Léo Corin (88) il était sous contrat avec Biltop. Toutes ses flèches d'artistique étaient en carbone, il a été champion du monde avec je pense...
Pour ma part je ne supporte pas le son de ce matériau, je resterai fidèle au bois !

Message 4/5 - Publié à 5 novembre 2020 14:05

ponpon
ponpon
flèche carbone
Il y avait aussi les queues "ARIETTE' avec les flèches carbone ,il y a une trentaine d'années

Publié à 6 novembre 2020 16:59

Mongka Temour
Mongka Temour
Mais aussi la queue en tirebouchon
Il y eu aussi, la queue en tirebouchon de Bitalo...

Publié à 8 novembre 2020 19:03

Bitalo
Bitalo
Désopilant ...!
Mon cher mongka, ou vas tu chercher tout ça ..? Quel humour j en suis rouge de rage et de jalousie, l'humoriste Number one des déserts asiatiques, j ai eu des échos de beaucoup, d un nombre incalculable de chameaux qui te désignent comme le nouveau Guy Bedos des steppes.A te lire encore et encore ,avec mon admiration sans bornes, ton dévoué ,Bitalo.

Message 5/5 - Publié à 9 novembre 2020 08:43

Mongka Temour
Mongka Temour
Maître
Je ne peux qu'essayer d'imiter timidement, ta Haute Spiritualité Transcendantale, engendrant une Dialectique Humoristique Métapsychologique - foireuse...

Publié à 9 novembre 2020 12:48

Publiez un nouveau commentaire

Identifiez-vous ou inscrivez vous pour laisser un message

Forgot your password?

Vous n'avez pas encore de compte ?

Inscrivez-vous maintenant gratuitement pour publier un commentaire, ajouter votre photo, participer aux forums et recevoir notre newsletter.

Obtenez votre Pass Premium pour un accès total aux rubriques Live, vidéos et technique.

Rejoindre Kozoom