News Billard Français

 

Billard Français - 3 Bandes - Championnat du Monde - Bordeaux (FRA)

Sanchez, Sayginer, Leppens ou Kim HJ ??

Publié par le 19 novembre 2016

Sanchez, Sayginer, Leppens ou Kim HJ ??

Kozoom Korea
Eddy Leppens, après son égalisation héroïque contre Jérémy Bury, continue son chemin vers les sommets

L’avant-dernière journée du championnat du monde de Bordeaux a réservé son lot de surprises vendredi devant près de 700 spectateurs au Palais des Congrès avec l’élimination des quatre meilleurs joueurs mondiaux : Frédéric Caudron était déjà hors course pour le titre depuis jeudi et hier, Torbjörn Blomdahl, Dick Jaspers et Eddy Merckx s’inclinent au stade des huitièmes de finale.

                               

La première séance de huitièmes de finale s’est révélée complètement folle en début d’après-midi. Pour mettre le public en appétit, les quatre joueurs débutant le match sur les quatre tables s’amusaient à ne pas rater le premier : séries en cours de 5 sur toutes tables puis 6 sur 3 tables puis 7 sur deux tables et enfin 8 pour Jérôme Barbeillon sur la dernière table… le ton était donné !

La meilleure partie sur ce tour de jeu revient à l’Italien Marco Zanetti avec 40 points en 11 reprises face au numéro 1 mondial et Champion du monde en titre Torbjörn Blomdahl qui marque 21 points.

Marco Zanetti : « Je savais qu’il aurait plus de pression que moi à défendre les 120 points de son titre. » Malgré 7 de série du Suédois sur l’entame de match, l’Italien prend vite les commandes : 21 à 15 en 5, 28 à 15 en 6, 31 à 15 en 7 ! Le rythme de Zanetti est bien trop élevé pour Blomdahl qui ne rééditera pas son exploit de l’an passé.

Le dernier Français encore en course, Jérôme Barbeillon, nous gratifie d’un début de match de rêve avec 8-10-5 sur les trois premières reprises contre Huberney Catano : 18 à 1 en 2, 23 à 6 en 3 et c’est déjà la pause. Barbeillon réalise une performance magnifique en 14 reprises (2,857) et laisse le Colombien à 17 points, il accède ainsi aux quarts de finale d’un championnat du monde.

                               

Haeng-Jik Kim était opposé à Tayfun Tasdemir et le Turc prenait la pause à 20 à 15 en 8 reprises. Le score évolue à 24 à 26 en 11 pour le Coréen et sur les 7 reprises suivantes, Tasdemir ne marquera qu’un point pour finir à 25 points en 18 reprises. Haeng-Jik Kim est en quart !

Le choc turc entre Semih Sayginer et Murat Naci Coklu est à sens unique : 11 à 2 en 5, 30 à 18 en 12 puis 40 à 25 en 19 reprises. Le Magicien turc est en quart de finale et semble très impliqué dans la conquête d’un deuxième sacre mondial après celui de Valladolid en 2003.

19, 14, 18, 11 reprises pour les quatre premiers matchs de la journée : 2,580 de moyenne pour les quatre vainqueurs de ce tour !! Le deuxième tour de huitièmes de 16h se jouera à 1,951 pour les quatre autres vainqueurs.

Eddy Merckx démarre plus fort que Jae Ho Cho avec 17 à 5 en 10 reprises mais le Coréen revient dans le match à la pause. Le finish de Cho est supérieur à celui de Merckx et le Coréen s’impose 40 à 33 en 24 reprises.

Robinson Morales se souviendra de son match avec Dani Sanchez : le Colombien si fort hier avec plus de 2,000 sur deux matchs est balayé par l’Espagnol 40 à 9 en 16 reprises.

Ma Minh Cam et Nikos Polychronopoulos sont au coude-à-coude 21 partout en 13 reprises puis le Vietnamien fait le break 36 à 29 en 23 reprises. Le Grec sort alors une série de 11 arrêtée pour s’imposer 40 à 36 en 23 reprises.

Dick Jaspers est devant Eddy Leppens 16 à 8 en 8 reprises et le Belge gratifie le public de la meilleure série provisoire du championnat avec 18 à la 9ème reprise. Avec 26 à 16 à la marque, Leppens ne sera plus rejoint et finira même sur 2 après un dépassement de temps du Néerlandais en fin de match.

Place aux quarts de finale à partir de 18h30 avec les deux rencontres Barbeillon/Sayginer et Kim HJ/Zanetti. La première rencontre est difficile pour les deux joueurs et l’on sent bien l’enjeu d’une médaille au bout de cette rencontre. Les reprises défilent mais les deux hommes restent au contact : 20 à 17 en 18 pour le Turc puis Sayginer se détache doucement mais sûrement avec 38 à 26 à la 33ème.

                               

Porté par la foule, Barbeillon tente de revenir mais il n’y parvient pas et Semih Sayginer accède au dernier carré sur le score de 40 à 34 en 40 reprises. La moyenne du Turc : 1,702.

                               

Jérôme Barbeillon vient de réaliser un excellent championnat du monde évoluant à plus de 2,000 sur ses trois premiers matchs. L’Andernosien vient de franchir un palier supplémentaire dans sa progression depuis quelques mois et il termine dans le Top 8 avec 1,555 de générale au final et une particulière à 2,857. Il pointera aux environs de la 30ème place au ranking mondial avec 103 points.

                                               

Le match entre Haeng-Jik Kim et Marco Zanetti est très serré : 28 à 27 en 17 pour l’Italien puis 35 à 32 en 21 pour le Coréen. Haeng-Jik Kim finit le premier sur une série de 3 à la 24ème reprise laissant Zanetti à sa reprise égalisatrice, il joue pour 6. L’an dernier, il avait créé l’exploit sur ce genre de contrat, cette fois, il ne fera que 4 points sur les 6 requis. Zanetti s’arrête en quart de finale à 2,135 de générale sur le championnat. La moyenne provisoire du Coréen : 1,975.

                               

Dani Sanchez et Jae Ho Cho entrent ensuite en scène tout comme Eddy Leppens et Nikos Polychronopoulos sur l’autre table. L’Espagnol mène toute la partie avec même un écart de 13 points à la 16ème reprise (28 à 15). Mais Cho parvient à refaire une partie de son retard pour se retrouver mené 33 à 36 en 22 reprises. Quelques erreurs du Coréen permettent à Sanchez de s’imposer dans un grand soulagement 40 à 34 en 25 reprises. Le Triple Champion du monde est à 2,051 pour l’instant.

                               

Enfin, Eddy Leppens et Nikos Polychronopoulos tardent à démarrer (10 à 8 en 9 pour Leppens) et le Belge lance les hostilités avec 12 de série pour prendre la pause avec 22 à 8. Le Grec remonte pour égaliser à 31 partout en 23 coups. Huit reprises plus tard à la 31ème, Leppens gagne son ticket pour les demi-finales 40 à 37 et le dernier joueur d’Andernos est éliminé de la course au titre. Moyenne de Leppens 1,839. Leppens vient de sortir 3 joueurs du Top 10 mondial avec Dick Jaspers, Nikos Polychronopoulos et Jérémy Bury.

                              

Les demi-finales sont assez inattendues puisqu'on y retrouvera le 5ème mondial Dani Sanchez, le 18ème mondial Haeng-Jik Kim, le 26ème mondial Semih Sayginer et le 30ème mondial Eddy Leppens.

Sanchez est triple Champion du monde (1998, 2005, 2010), Sayginer l'est à une reprise (2003) et Leppens et Kim Haeng-Jik rêvent de décrocher le Graal pour la première fois !

La finale se jouera ensuite vers 18h00.

Au classement mondial, peu de choses à signaler étant donné la disparité au ranking de ceux qui restent en course mais Frédéric Caudron (400 points), malgré sa contre-performance à Bordeaux, redevient numéro 1 mondial suite à la chute de Torbjörn Blomdahl qui passe de 414 points à 318 et qui sera 3ème ou 4ème demain soir.

Son dauphin sera Dick Jaspers avec 352 points.

Dani Sanchez, en cas de victoire à Bordeaux, serait troisième au mieux.

Haeng-Jik Kim, en cas de victoire, gagnerait 12 places pour occuper le 6ème rang.

Semih Sayginer, s’il était Champion, intégrerait le Top 10.

Eddy Leppens, en cas de succès à Bordeaux, serait dans le Top 13.

                              

                                                                   © Hervé Lacombe

Retour à la liste de news

Mes commentaires

chess54
chess54
finale
j'ai vu encore de beaux matchs!! suspense!!mon favori SANCHEZ!

Message 1/3 - Publié à 19 novembre 2016 07:45

jimif
jimif
Loterie
Le championnat du monde ressemble bien à une loterie. En effet, tous ces joueurs jouent presque au même niveau, et d'autre part ce mode de jeu implique de très gros écarts à la moyenne pour un joueur donné. Le résultat des matches est donc très aléatoire, il ne faut donc pas s'étonner de retrouver dans le dernier carré des joueurs qui sont loin des premiers au classement mondial.
Cette situation durera tant qu'on ne verra pas un joueur passer nettement cette barre des 2 de moyenne générale. Cela arrivera t-il ou bien est-on arrivé à la limite de ce qui est possible à ce jeu ? La question reste ouverte. A mon avis, la solution (si solution il y a) passe par des progrès sur le replacement car pour ce qui est de l'exécution je ne suis pas sûr qu'on puisse aller beaucoup loin.
Qu'en pensez-vous ?

Message 2/3 - Publié à 19 novembre 2016 09:32

Jacques2
Jacques2
Pas de système parfait ...
Améliorer le replacement ? Les meilleurs s'y attèlent en permanence mais, vu l'incertitude de l'arrivée sur la 3 et tous les aleas du jeu, la marge d'erreur reste très importante.

Et c'est aussi l'incertitude de chaque match ou presque qui fait la beauté du sport.

Serait ce mieux d'avoir 2 ou 3 joueurs invincibles qui écrasent systématiquement toute la concurrence ? Je ne crois pas ...

Quant à la vérité sportive pour savoir qui est vraiment le meilleur, le mieux en théorie serait, je crois, un tableau dans lequel chaque joueur rencontre tous ses opposants : là, c'est forcément le plus régulier qui émergera.
Ce fût le cas à une époque mais c'est devenu impossible sur le plan pratique donc ...

Publié à 19 novembre 2016 15:04

chess54
chess54
finale
superbe finale et un beau champion, Daniel!!!
quel suspense jusqu'à la fin!! KIM a de l'avenir!!

Message 3/3 - Publié à 19 novembre 2016 21:57

Publiez un nouveau commentaire

Identifiez-vous ou inscrivez vous pour laisser un message

Forgot your password?

Vous n'avez pas encore de compte ?

Inscrivez-vous maintenant gratuitement pour publier un commentaire, ajouter votre photo, participer aux forums et recevoir notre newsletter.

Obtenez votre Pass Premium pour un accès total aux rubriques Live, vidéos et technique.

Rejoindre Kozoom