News Billard Français

 

Billard Français - 3 Bandes - Interview - Storvorde (DEN)

Tonny Carlsen veut son argent et le respect de la PBA

Publié par le 20 juillet 2021

Tonny Carlsen veut son argent et le respect de la PBA

© Kozoom
Tonny Carlsen à la World Cup d'Ho Chi Minh en mai 2019

Le joueur de billard danois Tonny Carlsen, qui avait un contrat avec Bravo & New (ancien partenaire commercial de l'organisation coréenne de billard PBA), envisage de porter plainte contre la PBA, car on lui doit toujours une somme d'argent considérable depuis qu'il a quitté la PBA. Les deux parties sont dans l'impasse, les Coréens ne veulent pas payer Carlsen. Le joueur danois envisage une action en justice pour forcer la PBA à payer l'argent convenu contractuellement. Carlsen, qui a joué pour la PBA pendant un peu moins de deux ans, veut faire connaître son histoire, la rendre publique et dire la vérité sur la PBA.

 

Celle-ci a été fondée il y a deux ans en Corée du Sud et a convaincu certains joueurs de rejoindre leur organisation, malgré le risque de sanctions de l'UMB. « Il n'y a pas que de l'or qui brille dans la PBA » révèle le joueur danois, qui dit en ses propres termes anglais : « La PBA montre aussi une autre facette. Maintenant, les joueurs ne sont pas assurés d'être payés selon leurs contrats. »

 

Tonny Carlsen n'a pas été en mesure de montrer son meilleur niveau en PBA comme lors des années précédentes lorsqu'il jouait pour l'UMB. « Quand j'ai pris la décision de jouer en Corée, j'étais impatient de faire partie d'une nouvelle organisation. Malheureusement, en raison de ma maladie, je ne pouvais plus visualiser correctement les billes et je n'ai pas pu trouver la bonne concentration, les bons résultats espérés ne se sont pas concrétisés. Je ne regrette pas d'avoir tenté ma chance mais j'espérais plus de succès personnel. »

 

Tonny Carlsen souffre toujours des séquelles de deux opérations majeures. « J'ai encore beaucoup de problèmes avec des spasmes qui partent de mon œil gauche, qui descendent vers ma joue et vers ma bouche. J'ai passé un scanner et ils ont trouvé deux gros anévrismes dans mon crâne. J’ai eu de la chance de passer ce scanner. J'ai subi deux opérations, l'une en juin et la seconde en août 2019. Les deux ont été couronnées de succès et j'en suis vraiment reconnaissant et heureux. Les médecins m'ont ensuite dit que les anévrismes auraient éclaté si je n'avais pas subi l'opération. Je suis très heureux qu'ils l'aient découvert. »

 

Tonny Carlsen, et d'autres joueurs non coréens comme Robinson Morales, Jean Paul de Bruijn, Roberto Rojas, Pierre Soumagne, Allan Schröder, ne font plus partie de l'organisation.

 

                            

 

Kozoom/Frits Bakker : Pourquoi Tonny Carlsen a-t-il finalement quitté la PBA ?

Tonny Carlsen : Le contrat réduit qui m'a été proposé est la raison principale. Mais aussi, la question de savoir quand la quarantaine allait enfin s'arrêter. Je ne veux plus passer mon temps dans une chambre d'hôtel, sans ma famille. C'est absolument horrible ! Je suis devenu grand-père l'année dernière de deux merveilleuses filles, que j'aime et qui me manquent.

 

Kozoom/FB : Malgré tout cela, pensez-vous que la PBA a jusqu'à présent respecté ce qu'elle a dit et promis : que les joueurs auront un bien meilleur avenir dans la PBA avec d’importants gains financiers, avec des bonus élevés et un statut professionnel pour tous les joueurs ?

Tonny Carlsen : Je ne peux pas dire oui ou non, c'est toujours une question ouverte, et cela le restera pendant un certain temps. Le Covid est toujours là et tout est en mode survie. Je ne sais pas combien les joueurs gagnent dans la ligue PBA, mais la troisième année régulière de la PBA a commencé, probablement avec les mêmes prix que les deux premières années. Les prix sont intéressants pour le vainqueur et le finaliste mais à partir de la troisième place, les prix sont plus ou moins les mêmes que ceux des tournois de l'UMB. Le temps nous le dira.

 

Kozoom/FB : Comment était l'ambiance entre les joueurs, autour et pendant les matchs ?

Tonny Carlsen : L'ambiance entre les joueurs est bonne et détendue en dehors de la salle de billard. Pendant le match, chacun joue avec un haut niveau de concentration et avec un regard de vainqueur dans les yeux, ce qui est bien sûr normal et respectable.

 

Kozoom/FB : Quand est-ce que les choses ont mal tourné pour vous ? Quand vous avez dit à la PBA que vous n'étiez pas d'accord avec le nouveau contrat ? Est-ce vrai qu'après cela, il n'y a plus eu de paiement ?

Tonny Carlsen : Une personne de la PBA m'a envoyé un message WhatsApp irrespectueux : « Nous aimerions vous proposer un nouveau contrat, mais sans garantie minimale, vous devez nous donner une réponse avant demain 12h00, heure coréenne, soit 05h00, heure danoise. » J'avais donc environ 14 heures pour prendre une décision aussi importante et j’ai trouvé ça si minable et irrespectueux que je n'ai pas répondu. J'ai cru et fait confiance à ces personnes qui veulent amener notre sport bien-aimé à un nouveau niveau professionnel en leur apportant mon soutien total. Je ne m'attendais pas à cette façon de communiquer. C'est pour moi un manque de respect pour nous, les joueurs, qui soutenons la PBA dans cette période de pandémie difficile. Il est également injuste que la PBA tente de pousser les joueurs à signer de nouveaux contrats sans valeur. N'oubliez pas que nous sommes tous suspendus par l'UMB et nos fédérations. La PBA a annulé un tournoi en novembre 2020 et l'a déplacé à la fin décembre. Encore une fois, nous avons dû passer deux semaines en isolement (payées par nous-mêmes), y compris la semaine de Noël, qui, au Danemark et dans d'autres pays, est une période spéciale de temps forts et de célébration avec nos familles.

 

Kozoom/FB : Comment se présentait pour vous le contrat annuel dont un tiers ne vous a toujours pas été payé ? Est-il normal qu'à part les taxes, vous ayez dû payer vous-même tous les frais (hôtel, voyage, logement) de votre contrat ?

Tonny Carlsen :Oui, c'est exact ! J'ai un contrat avec une garantie minimale qui est versée trois fois par an, au début 30%, au milieu 40% et à la fin 30%. Bravo & New, avec qui j'ai signé le contrat, n'a pas encore versé les derniers 30%. Et cela n'a rien à voir avec la nouvelle offre de contrat.

 

                            

 

Kozoom/FB : Quelle est la procédure à partir de maintenant ? Comment allez-vous essayer de récupérer votre argent ?

Tonny Carlsen : Maintenant le groupe de joueurs sous contrat engage une action en justice contre Bravo & New. En fait, je ne pense pas qu'il soit juste que nous, en tant que joueurs, devions mener cette bataille. N'oubliez pas que tous les joueurs ont terminé leur contrat. Je me demande combien de temps cela va prendre, six mois, un, deux ou trois ans, ou plus ? Nous, les joueurs, avons signé un contrat avec Bravo & New, mais dans nos contrats, nous sommes tenus de participer aux tournées de la PBA. La PBA avait un contrat avec Bravo & New. Maintenant, Bravo & New ne peut pas, ou ne veut pas, remplir ses obligations ! Je suis convaincu que la PBA a l'obligation morale et légale de résoudre ce problème immédiatement. La construction juridique n'a pas d'importance dans ce cas, car nous pouvons imaginer que l'absence de paiement aux joueurs signifie que les joueurs ne participeront pas aux événements de la PBA à l'avenir ! Si la PBA n'est pas fiable dans ses engagements, la PBA n'existera plus pendant longtemps.

 

La PBA a mis fin à son contrat avec Bravo & New à la fin du mois d'octobre 2020 pour des raisons non divulguées. Tonny Carlsen : « Si la PBA veut être considérée comme un grand et sérieux organisateur de billard dans le monde, elle doit trouver une solution au problème de Bravo & New ou avec son nouveau partenaire WOW management. Et ils doivent immédiatement commencer à payer les joueurs sous contrat. »

 

Kozoom/FB : Quelles sont les raisons pour lesquelles de plus en plus de joueurs non coréens disparaissent de la PBA et qu'aucun nouveau joueur d'Europe ou d'Amérique n'arrive ?

Tonny Carlsen : Peut-être pour la même raison que moi, je ne suis pas sûr, mais probablement que certains ne veulent pas prendre le risque de jouer une année de plus, en attendant des prix plus élevés ou des contrats meilleurs, ou au moins équitables, pas prendre le risque de ne pas être respectés par la PBA et ses partenaires commerciaux.

 

Kozoom/FB : Quelle est la raison principale pour laquelle vous avez raconté tout ceci ?

Tonny Carlsen : J'ai 56 ans maintenant et je joue à ce jeu merveilleux depuis l'âge de 10 ans. J'ai de nombreux amis dans le monde du billard et j'espère et je crois que mes amis me considèrent également comme un bon ami et une personne honnête. Ainsi, au lieu de répandre des rumeurs dans le monde du billard, je raconte mon histoire publiquement pour éviter les malentendus. Ce n'est pas seulement une question d'argent, mais aussi de respect ! J'ai subi deux opérations majeures à la tête, et j'apprécie chaque jour d'être en vie. Quand je me réveillerai demain matin et que je me regarderai dans le miroir, je me dirai : « Tonny, tu as pris la bonne décision ».

 

Tonny Carlsen a promis de revenir le plus vite possible dans les épreuves de l'UMB : J'attends de me remettre de ma situation physique, mais après cela, je serai vite de retour et j'ai hâte de rejouer à l’UMB.

L'interviewer de Kozoom, Frits Bakker a demandé des explications au président de la PBA mais n'a pas reçu de réponse pour l'instant.

 

(Traduction de l'article en langue anglaise de Frits Bakker)

 

                            

Retour à la liste de news

Mes commentaires

cyberbob
cyberbob
PBA
La face cachée de l'iceberg PBA commencerait-elle à se montrer?

Message 1/4 - Publié à 20 juillet 2021 20:00

riff
riff
Fric, Whisky et pt'ites pépées.... avec Caudron en Vaisseau Amiral
Ça puait dès le début : C'est donc pour vous une surprise?

Publié à 21 juillet 2021 11:10

Déhème
Déhème
Dubitatif
La phrase "...car on lui doit toujours une somme d'argent considérable depuis qu'il a quitté la PBA..." nuit pas mal à la crédibilité de ses propos...

Message 2/4 - Publié à 21 juillet 2021 12:04

Em
Em
pas forcément
Dans l'article il est également précisé : "une garantie minimale qui est versée trois fois par an, au début 30%, au milieu 40% et à la fin 30%" et que la dernière de 30% n'a pas été honorée. Je ne vois pas bien en quoi cela n'est pas crédible.

Message 3/4 - Publié à 21 juillet 2021 12:29

Déhème
Déhème
Adjectif
C'est l'adjectif "considérable" qui nuit à la crédibilité... Si 30% du contrat est une somme considérable, que dire de la somme totale? Gigantesque, colossal? J'ai comme un doute sur la somme de base nécessaire pour être qualifiée de considérable...

Publié à 21 juillet 2021 13:10

Denis LEGRAND
Denis LEGRAND
Théorie de la relativité
Pour certains, 1000€ est une somme considérable, pour d'autres l'argent de poche journalier.

Quand on ne sait pas, on ne sème pas la suspicion.

Message 4/4 - Publié à 21 juillet 2021 15:10

BB472
BB472
%
Ici il n’y a que des %, hors 30% d’une rémunération annuelle c’est important pour tout le monde quelque soit la valeur du 100 %; par ailleurs les échelles de rémunération sont aujourd’hui de nouveau difficile à imaginer entre par exemple entre Jeff Bezos et ses employés ; mais sur le plan éthique doit on étaler des désaccords de cette nature en public en effet c’est un sujet à controverse ; l’éthique (loin de Spinoza) moderne existe t’elle et qui en est dépositaire (je vous le demande lol)

Publié à 21 juillet 2021 16:02

BB472
BB472
Alcool du lundi soi
Les alcoolisés diffamateurs du lundi soir sont de retour !
PS quel indigence de réclamer un pass Kozoom pour une journée c’est vrai à 1euro50 le long John multiplié par le nombre c’est un budget mdr

Publié à 21 juillet 2021 20:13

Publiez un nouveau commentaire

Identifiez-vous ou inscrivez vous pour laisser un message

Forgot your password?

Vous n'avez pas encore de compte ?

Inscrivez-vous maintenant gratuitement pour publier un commentaire, ajouter votre photo, participer aux forums et recevoir notre newsletter.

Obtenez votre Pass Premium pour un accès total aux rubriques Live, vidéos et technique.

Rejoindre Kozoom